in

Toujours plus performants, les robots du Boston Dynamics dévoilent leurs nouvelles capacités

Crédits : capture Youtube / BostonDynamics

Qui n’a jamais eu de frayeur en observant la vidéo de démonstration d’un robot de Boston Dynamics ? Il faut savoir que le développement se poursuit, et que la société a publié deux nouvelles vidéos mettant en scène deux de ses créations : Atlas et SpotMini.

Boston Dynamics est à l’origine une filiale du Massachusetts Institute of Technology (MIT) crée en 1992, et il était à l’époque déjà question de concevoir des robots capables de se mouvoir tels des animaux. En 2013, Google annonce le rachat de cette société puis son rattachement au conglomérat Alphabet.

Si Boston Dynamics est axé sur le domaine militaire et en collaboration avec l’armée américaine, ses créations ne sont guère appréciées, car jugées trop bruyantes et peu discrètes. Par ailleurs, le public réagit en grande partie assez mal à chaque publication de vidéos de démonstration. En somme, Google ne générait aucun profit, car personne ne voulait des robots de Boston Dynamics.

C’est ainsi qu’au milieu de l’année 2017, Google revend Boston Dynamics à SoftBank, une société holding japonaise. Le nouveau propriétaire désire faire peau neuve de la mauvaise image véhiculée par Boston Dynamics et récupère une partie des concepts.

Ainsi, le développement se poursuit chez Boston Dynamics et deux nouvelles vidéos ont été publiées (voir en fin d’article). La première concerne le robot bipède Atlas, et la seconde montre les performances du robot-chien SpotMini.

Concernant Atlas, nous l’avions connu plutôt maladroit à ses débuts, notamment en portant des objets, mais il y a quelques mois celui-ci réalisait une séance de gym. Dans la nouvelle vidéo de Boston Dynamics, ce robot effectue un footing presque aussi facilement qu’un être humain !

Pour ce qui est de SpotMini, celui-ci semble faire beaucoup de progrès au niveau de ces déplacements dans les locaux de la société. En effet, le robot est désormais capable d’éviter les obstacles sur son chemin de façon tout à fait autonome, et ce afin d’effectuer un trajet aléatoire de type promenade. Au préalable, le robot est accompagné par un humain une première fois – afin que celui-ci enregistre et cartographie les lieux.

Il faut savoir que SoftBank n’a pas remis en cause la vocation première de Boston Dynamics, à savoir concevoir des robots à usage militaire. Si les vidéos paraissent intéressantes, la question se pose de savoir ce qu’ils seront capables de faire dans quelques mois (ou années), et surtout comment ceux-ci seront utilisés.

Sources : Huffington PostGénération NT