in

Découverte à Pompéi d’un cheval enseveli il y a 2000 ans

Crédits : Massimo Osanna

Des carabiniers tombaient il y a quelques jours sur la dépouille d’un ancien cheval d’écurie au milieu du célèbre site archéologique de Pompéi, mort il y a près de 2 000 ans.

Ce cheval a probablement tourné ses oreilles lorsqu’il entendit le rugissement assourdissant du mont Vésuve en l’an 79. Ce fut probablement l’une des dernières choses que l’animal ait pu faire. Il est mort quelques instants plus tard, enterré sous les cendres, comme les 30 000 personnes qui perdirent également la vie ce jour-là. Mais Pompéi n’a pas fini de dévoiler ses mystères. Le 10 mai dernier, des carabiniers italiens – l’équivalent italien des gendarmes – fouillaient des tunnels creusés par des pilleurs de tombes. Dans une villa du secteur de Civita Giuliana située au nord du site archéologique, ils sont tombés par hasard sur les restes d’un cheval au milieu des ruines. Pour Massimo Osanna, directeur du site archéologique de la cité italienne, il s’agit d’une découverte « exceptionnelle ».

Étonnamment, la cavité recouverte de cendres creusée par le corps du cheval était si bien conservée que les chercheurs ont pu y injecter du plâtre liquide dans le but de reconstituer l’animal. C’est notamment grâce à cette méthode qu’ont déjà pu être découverts des corps humains figés dans leur dernière posture, parmi lesquels figurent les célèbres « amants de Pompéi ». Le plâtre a ici permis de « regonfler » l’animal, le faisant ressembler à une statue reposant sur son flanc gauche.

Crédits : Parco Archeologico di Pompei

Une fois le moule bien sec, les archéologues ont estimé que ce cheval était d’une taille plutôt importante pour l’époque, mesurant environ 1,5 mètre au garrot. Cette hauteur était remarquable pour les chevaux pendant la période romaine. Dès lors, et selon les archéologues, on peut imaginer que des chevaux étaient bel et bien élevés dans la région de Pompéi. Il portait par ailleurs encore un harnais de bronze et de fer : preuve que l’animal fréquentait probablement l’écurie d’une riche famille.

D’autre part, des restes de chiens et de cochons avaient déjà été reconstitués avec succès auparavant. Des fouilles précédentes ont également mis à jour les restes d’ânes et de mules à Pompéi, mais selon les archéologues, c’est la première ébauche complète d’un cheval antique découverte dans la ville antique.

Source

Découverte à Pompéi d’un cheval enseveli il y a 2000 ans
Notez cette actu