in ,

Cette mouche tropicale utilise un mécanisme insolite pour se rafraîchir

Capture YouTube tirée de la chaîne de NPG Press/Crédits image : Guilherme Gomes

Une espèce de mouche du nom de Chrysomya megacephala avale des bulles qu’elle produit elle-même. Le but ? Tout simplement se rafraîchir !

Les chercheurs de l’Université de Sao Paulo (Brésil) ont étudié la mouche Chrysomya megacephala dans le cadre d’une étude publiée le 19 avril 2018 dans la revue Scientific Reports. Cette mouche à viande vivant en zone tropicale a une astuce pour ne pas avoir trop chaud : celle-ci produit des bulles de salive avant de les ingérer à nouveau, ce qui lui permet de se rafraîchir.

« Lorsque le fluide sort, il se produit une évaporation qui fait baisser la température [de la salive, NDLR]. Puis la mouche remet cette gouttelette dans sa bouche, ce qui fait diminuer la température de son corps », explique Denis Andrade, principal auteur de l’étude.

Pour les scientifiques, ce moyen de faire baisser leur température par évaporation serait idéal pour ces mouches et il faut savoir que les gouttes en question peuvent parfois faire la moitié de la taille de l’insecte, ce qui est conséquent !

Afin de comprendre ce procédé, les chercheurs brésiliens ont utilisé des caméras infrarouges afin de détecter les changements de température sur le corps de la mouche ainsi que les variations dans les différentes parties du corps. Ainsi, la goutte de salive produite peut se refroidir à raison de 8 °C par rapport à la température ambiante. Cela permet à la tête de la mouche de voir sa température baisser de 1 °C, son thorax de 0,5 °C et son abdomen de 0,2 °C. Par ailleurs, si la mouche répète plusieurs fois la production de la bulle de salive, la baisse de température se situera plutôt autour de 3 °C pour la tête, 1,6 °C pour le thorax et 0,8 °C pour l’abdomen.

Ainsi, la mouche Chrysomya megacephala augmente l’efficacité de son refroidissement en répétant ce processus et les chercheurs ont remarqué que plus la température ambiante est élevée, plus la mouche produisait des bulles de salive.

Voici une démonstration de cette technique en vidéo :

Sources : Le Matin OnlineSciences et Avenir

Cette mouche tropicale utilise un mécanisme insolite pour se rafraîchir
Notez cette actu

Written by Yohan Demeure

Licencié en Géographie, j'aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné de cinéma, de musique et de voyages, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’auroch, l’imposant ancêtre de nos vaches actuelles

Les chevaux peuvent non seulement lire vos expressions faciales, mais aussi s’en souvenir