in ,

Ces cinq dômes vous font sentir l’odeur de cinq villes différentes !

Capture vidéo Youtube : Michael Pinsky

Un artiste britannique a élaboré une œuvre très originale. Commandée par une université norvégienne, celle-ci prend la forme de dômes de plastique reproduisant la qualité de l’air de différentes villes du monde.

Michael Pinsky est un artiste britannique spécialiste des œuvres situées dans l’espace public. Cette fois, l’intéressé a finalisé une production dépassant le cadre de l’art, puisqu’il s’agit également d’évoquer un réel problème écologique : la qualité de l’air urbain et plus précisément de la pollution atmosphérique.

L’œuvre prend plus particulièrement la forme de cinq dômes géodésiques interconnectés imitant les conditions atmosphériques de cinq villes. Ce projet piloté par la Norwegian University of Science and Technology (NTNU) a voulu reproduire l’air (pur) que l’on respire sur l’île norvégienne de Tautra, où la densité de population n’est que de 33 habitants par km². Ainsi, le premier dôme est équipé d’un filtre nettoyant totalement l’air.

Le second dôme est celui de la capitale britannique Londres. L’artiste a déclaré s’être concentré sur les odeurs de diesel brûlé, car les automobiles constituent la première source de pollution de la ville. L’odeur de Londres a alors été reproduite artificiellement avec des produits chimiques ne constituant aucun danger, ce qui est également le cas des autres villes.

Vient ensuite le tour de New Delhi (Inde), une ville très brumeuse à cause des grosses et petites particules en suspension engendrées par les fumées d’échappement, la crémation des champs autour de la ville ainsi que celle des déchets plastiques. En ce qui concerne Pékin (Chine), l’hiver y est synonyme de chauffage au bois et au charbon, ainsi Michael Pinsky a voulu reproduire les odeurs du souffre qui s’échappent des nombreuses usines situées tout autour de la mégalopole.

Enfin, le dernier dôme est celui de Sao Paulo (Brésil). Là bas, le diesel est remplacé par l’éthanol qui selon l’artiste, dégage une odeur « très acidulée ». Par ailleurs, le taux d’ozone est très élevé dans cette ville. Ci-dessous, la vidéo publiée par Michael Pinsky sur l’élaboration du projet, suivie d’un récent et court reportage produit par Mashable :

Sources : The Guardian – CityLab

Ces cinq dômes vous font sentir l’odeur de cinq villes différentes !
Notez cette actu