in

Peut-on manger au point d’en mourir ?

Crédits : Pixabay

Trop manger peut rendre obèse et causer tous les problèmes de santé que nous connaissons. Cependant, est-il possible de mourir d’avoir excessivement mangé durant un seul et même repas ?

“Beaucoup de gens sont décédés en mangeant trois Big Mac deux fois par semaine pendant trente ans”, peut-on lire dans un article de Gizmodo qui s’est intéressé à la question.

Les États-Unis sont d’ailleurs bien connus pour leurs soucis relatifs à l’obésité, un problème concernant près de 40% de la population adulte. Par ailleurs, l’obésité et les conséquences qui en découlent sont un réel problème de santé mondial. En fin d’année 2017, un adolescent suisse de 17 ans est mort de son addiction aux fast-foods.

Si sur la durée, manger trop gras, trop sucré ou de manière excessive peut causer de graves problèmes entrainant la mort, la question de savoir s’il est possible de mourir d’avoir trop mangé durant un seul repas et si cela implique d’autres considérations. Il s’avère que cela peut arriver et qu’il n’y a pas besoin d’être un accro de la nourriture.

Le risque de mourir d’avoir trop mangé peut effectivement se produire, bien que cela arrive très rarement. Les moments à risques sont incarnés par des moments exceptionnels durant lesquels l’individu sera amené à manger beaucoup plus que d’habitude en une seule fois. Citons par exemple les fêtes de Noël, les anniversaires ou encore Thanksgiving aux États-Unis.

La première cause à laquelle nous penserons est évidemment l’éclatement de l’estomac. Même si cela est déjà arrivé par le passé, les chances sont tout de même infimes, car il s’agit d’un organe bien plus musclé que n’importe quel autre segment de l’intestin. Celui-ci, très résistant, est taillé pour faire face à de gros repas. En effet, au cours d’un repas, la capacité d’un estomac moyen peut augmenter d’un litre, mais davantage n’est pas chose rare. Citons par exemple les gros mangeurs ou encore les professionnels des concours de nourriture. Ces personnes capables d’avaler une cinquantaine de hot-dogs ne sont pas des surhommes, mais ont une capacité d’étendre leur estomac au-dessus de la moyenne.

Les cas les plus fréquents de mort sont dus au syndrome de Boerhaave, c’est à dire à une rupture de la paroi œsophagienne suite à des mouvements violents de l’œsophage au cours de vomissements successifs. Il s’agit d’une déchirure œsophagienne intervenant le plus souvent à la jonction gastro-oesophagienne, à savoir au niveau du bas œsophage, classiquement sur son bord gauche. Le risque de mortalité dans ce type de cas est de 100% en l’absence de traitement et jusqu’à 50 % dans les séries de patients traités, mais tout dépend du temps d’attente avant la prise en charge.

Sources : Gizmodo20 Minutes

Peut-on manger au point d’en mourir ?
noté 5 - 1 vote