in ,

Des chimpanzés surpris en train de manger le cerveau de leurs proies

Crédits : Ian C. Gilby

En Tanzanie, une étude rapporte que des chimpanzés ont récemment été surpris en train de “sucer” les cerveaux de leurs plus jeunes proies.

Les fruits représentent jusqu’aux deux tiers du régime alimentaire d’un chimpanzé. Mais ces derniers mangent également des fleurs, des œufs, du miel ainsi que des insectes, des noix et de la moelle végétale – le tissu un peu mou au centre d’un tronc d’arbre. La viande (d’antilope ou de singe) obtenue en chassant ne représente quant à elle que 5 % environ de l’apport alimentaire des chimpanzés. Mais alors, si la viande est effectivement au menu, quelles sont les parties privilégiées par les primates ? Selon une récente étude, tout dépend de l’âge de la malheureuse proie.

Dans le Parc national de Gombe (Tanzanie), des chercheurs ont récemment filmé des chimpanzés (Pan troglodytes) manger d’autres singes, dans l’espoir d’en apprendre davantage sur les habitudes alimentaires carnivores de ceux-ci. Chaque fois que des singes plus âgés étaient au menu, les chimpanzés avaient tendance à récolter en premier les organes comme le foie, riche en graisse. En revanche, si un chimpanzé attrapait un jeune individu, il s’attaquait dans plus de 90 % des cas au cerveau, salé et nutritif puisque riche en vitamines A et B12, fer, zinc et acides gras.

Crédits : Wikimedia Commons / David J. Stang

Des recherches antérieures ont suggéré que les chimpanzés trouvaient les cerveaux de singe particulièrement alléchants. Les scientifiques ont notamment cité une étude de 1973, qui notait que «le cerveau est le seul organe pour lequel une préférence marquée est régulièrement démontrée», ajoutant que «l’ingestion du tissu cérébral est toujours une procédure lente et méticuleuse, opérée avec un certain plaisir». Pour cette nouvelle étude, l’équipe a enregistré 29 exemples où les chimpanzés ont consommé de la viande, et a constaté que si la proie était jeune, les chimpanzés s’attaquaient d’abord à la tête dans 91 % des cas. Pour les singes adultes, les chimpanzés s’intéressaient aussi au cerveau, mais dans une moindre mesure – soit 44% du temps.

S’il s’agissait ici de proies d’une autres espèce que la leur, rappelons que certains chimpanzés s’adonnent parfois au cannibalisme. Un cas d’infanticide a même récemment été signalé. En 2017, des biologistes ont assisté à une scène rare et macabre en pleine nature. Quelques secondes seulement après la naissance d’un bébé, un mâle du même groupe s’est rué sur la progéniture avant de le tuer et de le manger dans un buisson. Cet événement surprenant pourrait expliquer pourquoi les femelles chimpanzés s’isolent généralement de leur groupe au moment d’accoucher, prenant ainsi un “congé maternité” pour protéger leurs bébés, concluent les chercheurs de cette étude.

Source

Des chimpanzés surpris en train de manger le cerveau de leurs proies
Notez cette actu