in

Des chercheurs ont entraîné des rats à sentir la tuberculose chez des patients

Crédits : Wikipédia / APOPO

Non seulement ces rats peuvent sentir la tuberculose, mais ils semblent aussi beaucoup plus efficaces que les tests utilisés actuellement par les médecins pour déceler la maladie chez les enfants.

La tuberculose est une maladie contagieuse qui s’attaque habituellement aux poumons, mais parfois aussi à d’autres parties du corps comme les reins, les ganglions et les os. Elle est l’une des dix premières causes de mortalité sur la planète. Chaque jour, près de 5 000 personnes décèdent de cette maladie infectieuse, jugée la plus mortelle au monde. Elle est par ailleurs difficile à déceler. Les tests actuels de tuberculose pédiatrique ont une sensibilité de 30 à 40 % seulement. En revanche, un rat entraîné serait 40 % plus sensible, selon un article publié le 4 avril dans la revue Pediatric Research.

Sur les 1,3 million de personnes décédées de la tuberculose en 2016, 130 000 étaient des enfants – dont beaucoup étaient originaires d’Afrique subsaharienne. Difficile de faire des tests de dépistage dans ces régions, parce que les jeunes enfants ont du mal à produire suffisamment d’expectorations (un mélange de mucus et de salive) pour produire un échantillon. Des chercheurs basés en Tanzanie et au Mozambique ont alors décidé de se pencher sur les rats, après s’être rendu compte que certaines maladies pulmonaires avaient des odeurs fortes et identifiables. Ils ont ainsi entraîné des rats géants africains (Cricetomys ansorgei) à renifler certains composés produits par la tuberculose, notamment la bactérie Mycobacterium tuberculosis. Les médecins ont ensuite conduit les rongeurs dans les hôpitaux locaux et recueilli des échantillons de salive auprès des patients pour quelques tests.

Notons que la technique d’entraînement est ici similaire à celle utilisée pour apprendre aux rats à détecter les vapeurs émises par les explosifs terrestres. Dans le cas de la tuberculose, lorsqu’un rat met en évidence un échantillon potentiellement infecté, il est analysé en utilisant des techniques de microscopie concentrée approuvées par l’OMS pour confirmer un diagnostic positif.

Les chercheurs signalent dans le document que des tests de dépistage de la tuberculose ont détecté la maladie chez 34 enfants de 1 à 5 ans, et que les rats ont détecté 23 cas supplémentaires. Ces derniers ont tous été confirmés plus tard en répétant le test d’expectoration, plusieurs fois dans certains cas. De même, lorsque les tests existants ont détecté 94 cas de tuberculose chez des enfants âgés de 6 à 10 ans, les rats en ont eux détecté 35 de plus. Chez les adolescents, le test existant a révélé 775 cas, auxquels se rajoutent 177 cas supplémentaires décelés par les rongeurs. Enfin chez les adultes, les tests existants ont décelé 7 448 cas. Les rats en ont décelé 2 510 supplémentaires.

En d’autres termes, les rongeurs se sont révélés beaucoup plus efficaces que les tests existants, et ce dans chaque groupe d’âge. Les auteurs de l’étude notent par ailleurs que davantage de recherches seront nécessaires pour déterminer à quel point le nez des rats est sensible à la tuberculose.

Source

Des chercheurs ont entraîné des rats à sentir la tuberculose chez des patients
Notez cette actu