in ,

Cette découverte pourrait permettre de dépolluer de l’eau contaminée en un temps record et de manière écologique !

Crédits : Wikimedia Commons / HermannSchachner

Une équipe de chercheurs de l’Université de Stockholm annonce la découverte, en Suède, d’une mousse capable d’éliminer l’arsenic de l’eau contaminée en un temps record. Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue Environmental Pollution.

La mousse aquatique Warnstorfia fluitans, qui pousse dans le nord de la Suède, aurait la capacité d’absorber rapidement l’arsenic – toxique pour l’Homme – de l’eau. Une découverte qui permettrait de purifier l’eau contaminée de manière écologique, en faisant pousser de la mousse dans les cours d’eau contenant beaucoup d’arsenic, notamment dans les zones minières. S’il n’est pas éliminé, l’arsenic voyage à travers le réseau trophique, se retrouvant finalement dans les zones agricoles.

« Nous espérons que ce nouveau système à base de plantes que nous développons va résoudre le problème de l’arsenic dans les régions minières du nord de la Suède », explique Maria Greger, de l’Université de Stockholm et principale auteure de ces travaux. « Nos expériences montrent que la mousse a une très grande capacité d’élimination de l’arsenic : il ne faut pas plus d’une heure pour éliminer 80 % de l’arsenic d’un récipient d’eau », ajoute Arifin Sandhi, qui a aussi mené les expériences.

Notons que l’utilisation de composés d’arsenic dans les produits du bois a été interdite en 2004, mais l’arsenic atteint toujours les systèmes terrestres et hydriques en raison de l’exploitation minière. Cet élément chimique est en effet largement répandu dans toute la croûte terrestre, mais certaines régions en contiennent plus que d’autres en raison de l’érosion. En l’occurrence, le sol et le substrat rocheux de certaines parties de la Suède contiennent naturellement de l’arsenic. Par conséquent, l’eau potable et l’eau utilisée pour l’irrigation des cultures se retrouvent au final avec des niveaux élevés d’arsenic. Les plantes absorbent les composés qui finissent par se retrouver dans nos assiettes.

Rappelons que l’arsenic est probablement l’un des poisons les plus célèbres. Une exposition prolongée à cet élément présent dans l’eau est à l’origine de cancers de la peau, du poumon, de la vessie et du rein, ainsi que d’autres changements cutanés tels que des modifications de pigmentation de la peau.

Source

Cette découverte pourrait permettre de dépolluer de l’eau contaminée en un temps record et de manière écologique !
noté 2 - 1 vote

Written by Brice Louvet

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le psychiatre Hans Asperger aurait participé au programme nazi d’euthanasie d’enfants

Peut-on manger au point d’en mourir ?