in

Tardigrade : Une nouvelle espèce découverte dans un parking japonais

La nouvelle espèce de tardigrade, vue de face. Crédit : Daniel Stec et al

Une équipe de chercheurs a dernièrement fait part de la découverte dans un parking japonais d’une toute nouvelle espèce de tardigrade, les organismes les plus étranges et résistants de la planète.

Vous le savez peut-être, les tardigrades sont plus résistants que jamais : ils sont capables de vivre dans les profondeurs de l’océan, de se priver de nourriture pendant des années et même de survivre au froid de l’espace, à des températures proches du zéro absolu. Mais toutes les espèces ne sont pas adeptes des conditions extrêmes et certaines préfèrent un environnement, disons plus confortable. C’est ainsi que des scientifiques ont découvert une toute nouvelle espèce vivant dans la mousse, sur la surface bétonnée d’un parking japonais.

Rien de surprenant finalement : les tardigrades vivent en effet habituellement dans les mousses, les lichens et les feuilles mortes. Le bioscientifique Kazuharu Arakawa de l’Université Keio (Tokyo), qui louait un appartement dans la ville de Tsuruoka – au-dessus de ce parking – ne fut donc pas très étonné d’en retrouver dans un échantillon de mousse prélevé sur le béton. En revanche, il ne s’attendait pas à ce qu’il s’agisse d’une nouvelle espèce. Avec son équipe, ils ont en effet utilisé la microscopie photonique à contraste de phase (PCM) et la microscopie électronique à balayage (SEM) ainsi que l’ADN de 4 marqueurs moléculaires pour caractériser la nouvelle espèce – Macrobiotus shonaicus – et déterminer sa place dans l’arbre phylogénétique.

La nouvelle espèce de tardigrade, Macrobiotus shonaicus, vue de dessus. Crédit : Daniel Stec et al

Ce qui différencie M. shonaicus, ce sont ses œufs, qui ont une surface solide et des filaments flexibles qui dépassent vers l’extérieur, semblables à ceux de deux autres espèces récemment décrites, M. paulinae d’Afrique et M. polypiformis, présent en Amérique du Sud.

Les œufs de la nouvelle espèce de tardigrade, Macrobiotus shonaicus. Crédit : Daniel Stec et al

M. shonaicus est en fait la 168e espèce tardigrade identifiée au Japon – parmi plus de 1200 espèces reconnues.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue PLOS ONE.

Source

Tardigrade : Une nouvelle espèce découverte dans un parking japonais
Notez cette actu