in ,

L’eau embouteillée de plusieurs grandes marques contaminée par des particules de plastique

Crédits : Pixabay / congerdesign

Les principales marques d’eau dans le monde sont concernées : l’eau en bouteille serait contaminée par de minuscules particules de plastique qui s’infiltrent probablement pendant le processus d’emballage, selon une étude importante publiée ce mercredi dans neuf pays.

Tout est parti d’une étude publiée par Orb Media, un collectif de médias à but non lucratif basé aux États-Unis et dirigé par la chercheuse en microplastiques Sherri Mason, de l’Université d’État de New York à Fredonia. Cette dernière stipule que de minuscules particules de plastique s’infiltreraient  dans les bouteilles d’eau pendant le processus d’emballage. Les chercheurs ont ici testé 250 bouteilles d’eau au Brésil, en Chine, en Inde, en Indonésie, au Kenya, au Liban, au Mexique, en Thaïlande et aux États-Unis. Selon le rapport, le plastique aurait été identifié dans 93 % des échantillons, parmi lesquels des marques majeures telles que Aqua, Aquafina, Dasani, Evian, Nestlé Pure Life et San Pellegrino.

Les débris de plastique comprenaient du polypropylène, du nylon et du polyéthylène téréphtalate (PET), qui sert à fabriquer des capsules de bouteilles. « Dans cette étude, 65 % des particules que nous avons trouvées étaient en réalité des fragments et non des fibres », a déclaré Sherri Mason à l’AFP. « Je pense que le processus de mise en bouteille de l’eau est en jeu. Je pense également que la majeure partie du plastique que nous voyons provient de la bouteille elle-même ». Les chercheurs se sont pour cette étude appuyés sur une technique développée par l’école de chimie de l’Université d’East Anglia (Royaume-Uni) pour repérer les particules de microplastiques en utilisant un colorant fluorescent appelé Nile Red, qui rend la matière fluorescente une fois irradiée avec de la lumière bleue.

La concentration de particules variait de « zéro à plus de 10 000 particules de plastique dans une seule bouteille », indique le rapport. En moyenne, les particules de plastique d’une taille de 100 microns (0,10 millimètre) – considérées comme des microplastiques – ont été retrouvées à un taux moyen de 10,4 particules de plastique par litre. Toutefois les experts affirment que l’ampleur du risque pour la santé humaine qui est posé par une telle contamination reste floue. « Il existe des liens avec l’augmentation de certains types de cancers, une réduction du nombre de spermatozoïdes, ou encore avec l’autisme », note la chercheuse. « Nous savons que ces liens sont connectés à des produits chimiques synthétiques présents dans l’environnement et nous savons que les plastiques fournissent un moyen d’introduire ces produits chimiques dans notre corps ».

Serait-il temps d’abandonner le plastique ? Des recherches antérieures d’Orb Media ont également découvert des particules de plastique dans l’eau du robinet, mais à plus petite échelle. « L’eau du robinet, en gros, est beaucoup plus sûre que l’eau embouteillée », poursuit la chercheuse. « Il est plus urgent que jamais de faire des bouteilles d’eau en plastique une chose du passé ».

Source

L’eau embouteillée de plusieurs grandes marques contaminée par des particules de plastique
Notez cette actu