in

Le dinosaure à plumes le plus connu de l’Histoire était-il capable de voler ?

Crédits : Wikimedia Commons / James L. Amos

Archaeopteryx, le dinosaure à plumes le plus emblématique de l’Histoire, était-il un marcheur, un planeur ou un oiseau capable de voler ? Une récente étude publiée dans Nature Communications suggère que les os de l’aile de cet animal ont été formés pour le vol actif occasionnel, mais pas pour le type de vol maîtrisé par les oiseaux modernes.

Archaeopteryx était une créature bizarre environ de la taille d’une pie, avec les plumes et les ailes d’un oiseau, mais aussi les dents, les griffes et la longue queue osseuse d’un dinosaure. Il vécut à la fin du Jurassique, il y a 156 à 150 millions d’années, dans un environnement alors insulaire, qui se situe actuellement en Allemagne. L’Archaeopteryx fut par ailleurs le tout premier fossile découvert avec des plumes bien conservées, longtemps considéré comme le plus ancien oiseau fossile. Nous savons aujourd’hui que les oiseaux modernes descendent des dinosaures, mais de nombreuses questions sur leur évolution – et particulièrement sur leur manière de voler – persistent. S’appuyant sur une toute nouvelle technique d’analyse – la microtomographie synchroton -, une équipe internationale de paléontologues soutient aujourd’hui que ce dinosaure à plumes était effectivement capable de voler. Rien à voir cependant avec les capacités de nos oiseaux modernes, hautement calibrés pour le vol.

Les chercheurs ont ici observé les os des ailes de trois fossiles d’Archaeopteryx. En plus de l’épaisseur des parois osseuses, les images ont révélé les tailles et les formes des os de l’aile. Ces mesures ont ensuite été comparées avec celles d’animaux terrestres et d’autres espèces volantes allant des ptérosaures aux oiseaux. Si les ailes emplumées d’Archaeopteryx ressemblent à celles des oiseaux modernes, la structure de leurs épaules est finalement incompatible avec le cycle de battement des ailes que l’on peut observer aujourd’hui. L’analyse des données suggère que les ossements d’Archaeopteryx se rapprochent le plus de ceux d’oiseaux comme les faisans ou les dindes, qui utilisent parfois le vol actif pour franchir les barrières ou esquiver les prédateurs. Rien à voir avec les vols planés des oiseaux de proie, par exemple.

« Nous savons que la région autour de Solnhofen dans le sud-est de l’Allemagne était un archipel tropical et un tel environnement semble parfaitement adapté au saut d’île en île ou au vol d’évasion », explique Martin Röper, co-auteur de l’étude. Ainsi, celui qui était considéré comme le premier oiseau connu appartiendrait finalement à une branche évolutive de celle qui a conduit aux oiseaux modernes. Cette nouvelle étude nous fournit également un aperçu de l’évolution précoce du vol des dinosaures. En effet, nous savons maintenant qu’Archaeopteryx volait déjà de manière très ponctuelle il y a 150 millions d’années, ce qui implique que le vol  des dinosaures avait évolué bien avant.

Source

Le dinosaure à plumes le plus connu de l’Histoire était-il capable de voler ?
Notez cette actu