in

La Norvège envisage de construire une “ville du futur” durable

Crédits : Haptic

Oslo pourrait bientôt abriter la ville la plus durable du monde. Située à côté de l’aéroport, cette “ville du futur” s’appuiera sur des technologies vertes et produira sa propre énergie renouvelable.

Les villes prennent une autre forme et évoluent. Dans l’optique de transformer les centres urbains du monde en des agglomérations intelligentes, accueillantes et connectées, Panasonic annonçait il y a quelques semaines la mise en place du projet CityNOW. Après avoir développé un premier projet dans, la ville japonaise de Fujisawa en 2015, le groupe nippon s’est en effet associé il y a deux ans avec la ville de Denver dans le Colorado (États-Unis). Le but est à terme de transformer environ 160 hectares de terrain en une ville intelligente, près de l’aéroport international. De son côté, la ville d’Oslo vise à mettre en place un environnement urbain totalement “vert”. Haptic Architects et Nordic – Agence d’architecture viennent en effet de publier des plans pour créer une ville “propre” à côté de l’aéroport.

Oslo Airport City (OAC) – le nom de cette “ville du futur” – n’utilisera que de l’énergie renouvelable. Vous n’y retrouverez également que des véhicules électriques sans conducteur, totalement autonomes. « C’est une opportunité unique de concevoir une nouvelle ville à partir de zéro », a déclaré Tomas Stokke, directeur de Haptic Architects. Le centre de la ville sera par ailleurs entièrement interdit aux voitures : les transports en commun seront privilégiés, tout comme les pistes cyclables. La ville compte également revendre l’énergie excédentaire produite.

Quant à l’emplacement, l’aéroport d’Oslo s’attend à ce que le nombre de ses employés double d’ici 2050. Cette ville pourrait donc être l’endroit idéal pour que ceux-ci résident avec leur famille, aux côtés des visiteurs en transit. Toutefois, ce genre de lieu est-il trop beau pour être vrai ? « Nous pensons que la question de l’avenir du développement des villes aéroportuaires en Norvège et à Oslo n’est pas de se demander si cela sera possible, mais quand ce sera possible », note Thor Thoeneie, directeur général de l’OAC. La construction de cette ville devrait débuter en 2019 et sera normalement achevée en 2022.

Source

La Norvège envisage de construire une “ville du futur” durable
Notez cette actu