in ,

Voici à quoi ressemble une tempête de sable vue du ciel

Crédits photo : Fahad Al Mogherah et Muhammed Humidany. 

Pour quelqu’un situé au sol, une tempête de poussière (parfois aussi appelée haboob suivant l’intensité) s’apparente à un mur de sable progressant à un rythme que rien ne paraît arrêter. Le vent se lève, le ciel s’assombrit, la nuit semble être tombée. Mais à quoi ressemble-t-elle lorsqu’elle est vue du ciel, depuis presque 10 kilomètres d’altitude ? Dernièrement, un haboob a pu être photographié par un pilote de ligne permettant de voir le phénomène d’une perspective différente. 

Une tempête de sable a pu être photographiée depuis un avion à environ 9 kilomètres d’altitude au cours de ces derniers jours. Celle-ci s’est produite en Arabie Saoudite et se déplaçait du nord vers le sud. Ce mur de sable, tel qu’il peut le paraître lorsque l’on se trouve au niveau du sol, a très certainement été initié par l’instabilité orageuse circulant plus au nord.

En effet, lorsque la pluie commence à tomber des systèmes orageux ou de simples averses, il se crée un courant d’air plus froid initié par les précipitations depuis le nuage vers le sol : un courant descendant. Ce dernier peut-être plus ou moins puissant et turbulent suivant l’environnement dans lequel il se produit. Par exemple, lorsque les conditions sont très sèches en basse couche, une partie importante des pluies peut être évaporée (parfois en totalité lorsqu’elles sont faibles). Quand c’est le cas, l’air se refroidit davantage car l’évaporation consomme de l’énergie, ce qui le rend plus dense et accélère son mouvement vers la surface. Lorsqu’il l’atteint, le flux s’épand comme un éventail car le sol fait office de blocage. L’air diverge alors et circule horizontalement en s’éloignant du nuage source. C’est ce que l’on appelle un courant de densité et il est fréquemment accompagné d’importantes rafales de vent, pouvant être destructrices dans certains cas.

Si ce phénomène se produit dans des régions désertiques aux sols poussiéreux, l’air froid et dense qui s’étale en surface en soulevant l’air chaud à l’avant est également capable de soulever les fines particules du substrat continental. Cela finit par former un nuage de poussières qui s’alimente par l’avant et prend la forme du courant d’air froid sortant de l’orage ou de l’averse. Au niveau du sol, ce soulèvement à la tête du courant de densité est matérialisé par un véritable mur de sable. Pour une personne située à son pied, l’évènement peut être spectaculaire, le vent se levant butalement et le ciel pouvant s’obscurcir en quelques minutes.

Un haboob peut faire plusieurs centaines de kilomètres de largeur et plusieurs kilomètres de hauteur et circule habituellement à quelques dizaines de kilomètres par heure. Sortir dans de telles conditions sans protection pour les yeux et pour le système respiratoire peut être dangereux et est hautement déconseillé.

Massive #SandStorm Passing #SaudiArabia to South #Photo From 30,000ft

A post shared by Fahad Al Mogherah (@mogfahad) on

Voici à quoi ressemble une tempête de sable vue du ciel
Notez cette actu