in

Il pourrait y avoir des milliers de “voyageurs interstellaires” dans le système solaire

Crédits : Pixabay / skeeze

Une récente étude basée sur un modèle statistique suggère que le système solaire pourrait finalement être visité par des milliers d’objets interstellaires. De quoi relancer le débat sur une possible “lithopanspermie”, qui propose que la vie sur la Terre provient de collisions accidentelles avec des corps extraterrestres rocheux naturels.

Le 19 octobre dernier, une équipe d’astronomes annonçait la toute première détection d’un astéroïde interstellaire, nommé 1I / 2017 U1 – alias Oumuamua – voguant dans notre système solaire. Si l’objet est aujourd’hui le premier et seul exemple connu d’astéroïde interstellaire atteignant notre système, certains chercheurs soupçonnent que de telles visitent pourraient être en fait assez fréquentes. Afin de déterminer à quel point, une équipe de chercheurs de l’Université de Harvard (États-Unis) a tenté de mesurer ce taux, pour ensuite déterminer le rôle joué par ces objets dans la propagation de la vie dans l’Univers.

Les chercheurs ont ici construit un modèle gravitationnel à trois corps, dans lequel la physique de trois corps est utilisée pour calculer les trajectoires d’objets éventuels. Dans ce modèle, Jupiter et le Soleil étaient les deux premiers corps massifs, tandis qu’un objet interstellaire beaucoup moins massif servait de troisième corps. « La gravité combinée du Soleil et de Jupiter agit comme un filet de pêche. Nous avons alors tenté de déterminer le nombre d’objets interstellaires capturés dans ce filet », explique Manasavi Lingam, co-auteur de l’étude.

L’astéroïde Oumuamua.
Crédits : ESO/M. Kornmesser

En utilisant ce modèle, les chercheurs alors commencé à calculer la fréquence à laquelle des objets d’une taille comparable à celle d’Oumuamua seraient capturés par le système solaire. Cette fréquence a été déterminée à partir du nombre supposé de ces objets, récemment mis à jour sur la base de la découverte d’Oumuamua. À la fin, ils ont déterminé que quelques milliers d’objets capturés pourraient être trouvés dans le système solaire à tout moment – le plus grand pouvant atteindre plusieurs dizaines de kilomètres de rayon.

Les auteurs notent par ailleurs avoir exploré la façon dont ces objets pourraient avoir joué un rôle dans la distribution de la vie à travers l’Univers, via des corps rocheux. Dans ce scénario, les astéroïdes interstellaires, qui proviennent de systèmes stellaires éloignés, seraient porteurs de la vie microbienne d’un système à l’autre. Si de tels astéroïdes sont entrés en collision avec la Terre dans le passé, ils pourraient être responsables de l’ensemencement de notre planète, et de l’émergence de la vie telle que nous la connaissons.

Reste à savoir comment les dénicher. Une fois l’objet découvert, la manière la plus simple de le distinguer d’un objet formé à l’intérieur du système solaire est d’examiner le rapport d’abondance des isotopes d’oxygène dans la vapeur d’eau présente dans les queues cométaires. Cela peut être fait grâce à la spectroscopie à haute résolution. Après avoir identifié un objet interstellaire piégé, nous pourrions alors lancer une sonde qui cherchera en surface des signatures de vie primitive ou d’artefacts d’une civilisation technologique.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans The Astrophysical Journal.

Source

Il pourrait y avoir des milliers de “voyageurs interstellaires” dans le système solaire
Notez cette actu