in

La montée du niveau des mers s’accélère

Tendance de la hausse en millimètres par an, entre janvier 1993 et mai 2017. On note que celle-ci n'est pas homogène. Source : AVISO.

Une étude rendue publique le 12 février dernier met en évidence l’accélération de la hausse du niveau de la mer depuis 1993, date du début des mesures altimétriques. Une accélération à l’échelle globale avait déjà été détectée sur les mesures des marégraphes depuis la fin des années 1800, mais elle serait à présent également détectable sur les mesures satellitaires couvrant seulement les dernières décennies. Ces observations sont en bon accord avec les modélisations climatiques qui prédisent que la hausse va continuer à s’accélérer ce siècle et les siècles prochains. 

Pourquoi la mer monte ? 

Le réchauffement global entamé depuis plus d’un siècle s’accompagne d’une hausse du niveau de l’océan. De par sa grande masse, couvrant plus de 70% de la surface du globe et sa grande capacité thermique, ce dernier absorbe plus de 90 % de la chaleur additionnelle responsable du changement climatique et joue le rôle de « tampon ». En effet, il faut fournir beaucoup plus d’énergie pour réchauffer 1 kilogramme d’eau de 1 degré que 1 kilogramme d’air. Cependant, une eau plus chaude occupant un peu plus de place qu’une eau plus froide, ce réchauffement est suffisant pour causer une augmentation significative du volume occupé. Cet effet est une des deux causes principales de la montée du niveau des mers.

 

La seconde concerne la fonte des glaciers continentaux et des inlandsis (les calottes polaires, comme celles du Groenland et de l’Antarctique) suite à la hausse des températures de l’air et/ou de l’océan. Lorsque les masses de glace situées sur des continents commencent à fondre, l’eau libérée finit par rejoindre l’océan ce qui augmente la quantité d’eau s’y trouvant et par conséquent, sa hauteur. On notera que la glace déjà posée sur l’eau, comme la banquise, ne participe pas à ce processus.

La hausse s’accélère

L’étude publiée ce 12 février met en avant une accélération du processus visible depuis 1993 (date du début de la collecte des mesures altimétriques par satellite). Sur cette période, le niveau de la mer s’est élevé à un taux d’à peu près 3 millimètres par an, avec une accélération de celui-ci d’environ 0,084 millimètre par an. Cette valeur globale peut différer largement de l’évolution locale, certaines zones connaissant des hausses bien plus marquées que d’autres.

Evolution du niveau global de l'océan depuis 1993 (en bleu) et après avoir retiré l'influence du mont Pinatubo et de l'ENSO (en rouge et vert). La courbe noire présente la tendance à l'accélération. Source : http://www.pnas.org/content/early/2018/02/06/1717312115

Evolution du niveau global de l’océan depuis 1993 (en bleu) et après avoir retiré l’influence du mont Pinatubo et de l’ENSO (en rouge et vert). La courbe noire présente la tendance à l’accélération. Source : http://www.pnas.org/content/early/2018/02/06/1717312115

Ce mécanisme d’accélération avait déjà été identifié sur des séries de mesures marégraphiques débutant à la fin des années 1800, comme on peut le voir ci-dessous. Maintenant, il l’est également sur les mesures satellitaires de haute précision, couvrant « à peine » une vingtaine d’années. Cela suggère que le processus s’accélère de plus en plus, comme on pouvait s’y attendre à la vue des projections des modèles climatiques. Il est même probable que les modèles sous-estiment la hausse pour la fin du siècle et les siècles prochains étant donné leur prise en compte très mauvaise de la dynamique des calottes glaciaires. C’est en effet la contribution de ces dernières qui devrait décupler dans le futur et, si les modèles ne les prennent pas ou les prennent mal en compte, les projections de la montée des eaux seront vraisemblablement trop basses.

D’ici 2100, son rythme pourrait doubler voire tripler par rapport à l’actuel avec la poursuite du réchauffement, ajoutant plus d’une soixantaine de centimètres aux ~25 déjà acquis depuis le début de l’ère industrielle. Et ce serait une estimation prudente selon l’un des auteurs de l’étude.

Evolution du niveau des mers depuis la fin des années 1800. Source : Church, 2008.

Evolution du niveau des mers depuis la fin des années 1800. Source : Church, 2008.

Lien vers l’étude : http://www.pnas.org/content/early/2018/02/06/1717312115

La montée du niveau des mers s’accélère
Notez cette actu

Written by La Rédaction

Toute la rédaction se mobilise pour vous dévoiler le meilleur des actualités scientifiques, technologiques et insolites.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Faire du sport peut avoir des effets profonds sur votre cerveau

Un magazine russe explique qu’il faudrait frapper les petites filles pour ne pas devenir gay…