in

Une étrange “araignée à queue” vieille de 100 millions d’années a été découverte

Vue dorsale de l'ensemble du spécimen de Chimerarachne yingi . Crédit: Université du Kansas

Une nouvelle espèce extraordinaire d’arachnide, ressemblant à une araignée à queue, vient d’être découverte figée dans l’ambre au Myanmar (anciennement Birmanie). Le fossile est estimé a environ 100 millions d’années.

Une équipe internationale de paléontologues dirigée par Paul Selden, de l’Institut de paléontologie et du Département de géologie de l’Université du Kansas (États-Unis), annonce la découverte d’un curieux spécimen d’araignée. Vieille de 100 millions d’années cette dernière possède une queue couverte de poils. Quatre fossiles d’araignées primitives, piégées dans de l’ambre – résultat des sécrétions de végétaux fossilisés – il y a 100 millions d’années, ont en effet été retrouvés au Myanmar. Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue Nature Ecology & Evolution.

Le nouvel animal ressemble à une araignée, avec ses habituelles pattes et filières – les appendices qu’elles utilisent pour fabriquer la soie et tisser leur toile. En revanche, l’arachnide semblait ici posséder une queue couverte de poils courts, ressemblant un peu à celle des scorpions. Cet appendice aurait pu lui permettre de « détecter l’environnement », selon Paul Selden. Quant à son mode de vie, on ne peut que spéculer. « Puisqu’elles se sont retrouvées emprisonnées dans l’ambre, nous supposons qu’elles vivaient sur ou autour des troncs d’arbres », poursuit le chercheur. « Peut-être sous l’écorce ou dans la mousse au pied des arbres ». En outre, nous ne savons pas si cet arachnide pouvait tisser des toiles.

Voici à quoi pouvait ressembler Chimerarachne yingi. Crédit : Université du Kansas

Minuscule (chaque fossile mesure environ 7 à 8 millimètres de long en comptant les 5 millimètres de queue), l’animal a été nommé Chimerarachne yingi en référence à Chimère, le monstre hybride de la mythologie grecque, car il représente « un mélange curieux de caractéristiques anciennes et modernes ». Pour le chercheur, Chimerarachne yingi serait située en terme évolutif entre les araignées modernes équipées de filières mais sans queue, et les très vieilles Uraraneida (un ordre éteint d’arachnides, cousines des araignées) qui vivaient il y a entre 380 et 250 millions d’années et possédaient une queue mais pas de filières.

Source

Une étrange “araignée à queue” vieille de 100 millions d’années a été découverte
Notez cette actu