in

Quelles sont les boissons dangereuses pour notre cerveau ?

L'alcool, champion des boissons néfastes pour notre cerveau ! Crédits : Pexels

Parmi les nombreuses boissons que nous sommes susceptibles d’ingérer, certaines peuvent atteindre certaines de nos fonctions cognitives et favoriser l’apparition de maladies liées au cerveau. Quelles sont-elles ?

Les boissons sucrées, qu’il s’agisse de soda ou de jus de fruits, sont un danger pour le cerveau. Une consommation trop régulière de ces produits pourrait réduire la mémoire à court terme et altérer l’hippocampe, cette zone du cerveau qui joue un rôle central dans la mémoire et la navigation spatiale. Il s’agit de signes annonçant éventuellement l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Ceci est aussi vrai pour les sodas « light » qui contiennent des édulcorants tels que l’aspartame et la sucralose.

Les soupes industrielles ne valent pas une bonne soupe faite maison ! Qu’elles soient présentées sous forme de briques ou de sachets, ces soupes sont riches en graisses et en sodium (sel) et leur consommation devrait être perlée dans le temps. Or, il a été prouvé que l’excès de sel peut entraîner une hypertension artérielle, une des principales sources d’accident vasculaire cérébral (AVC). Par ailleurs, les boissons énergisantes présentent le même risque, sont incriminées les hautes teneurs en caféine, en taurine, en guarana, en ginseng et en sucres.

Les amateurs de café n’aimeront peut être pas cet article, mais il s’avère qu’à plus de deux tasses par jour, il y a danger pour le cerveau. En effet, la caféine bloque les récepteurs à adénosine dans le cerveau, or l’adénosine a un rôle important dans la production d’énergie par les cellules. Mais surtout, elle protège le cerveau contre les effets du stress.

Plus surprenant, l’eau du robinet peut être à l’origine de la maladie d’Alzheimer. En réalité, tout dépend des régions car l’occurrence est plus importante là où la teneur en aluminium est plus élevée. Pour s’en prémunir, il faut simplement se tenir au courant du taux d’aluminium de l’eau du robinet de sa commune.

L’alcool est évidemment une source de danger pour le cerveau puisqu’il s’agit d’un neurotoxique ! Celui-ci atteint les transmissions nerveuses et de fait réduit nos capacités de mémorisation, d’action et de repère dans l’espace. Là encore, les risques d’AVC sont élevés lorsque les deux verres par jours sont atteints. Tout récemment, une étude a découvert que l’éthanol causait des mutations au niveau des chromosomes des cellules souches.

Si l’alimentation comporte de nombreux produits positifs pour notre cerveau, en termes de boissons, à part les jus de fruits non industriels et l’eau non issue du robinet, il n’y a guère le choix !

Sources : MedisiteOpération succès