in

Voici la beauté solitaire capturée par Hubble

Crédit ESA / Hubble, NASA

Gracieuse et mystérieuse, la galaxie NGC 3344 fait actuellement face à la nôtre. Elle a été captée par le télescope spatial Hubble de la NASA et de l’ESA, permettant aux astronomes d’étudier ses bras spiraux et son noyau lumineux.

Parmi les objets les plus spectaculaires du cosmos, on trouve les galaxies spirales. De différents styles, toujours en mouvement, elles ne se ressemblent pas toutes. Certaines sont vues de côté, et donnent aux astronomes une excellente idée de leur structure verticale, tandis que d’autres sont vues sous un angle fournissant une indication de la taille et de la structure des bras spiraux. D’autre part, celles qui nous font face mettent en valeur leurs bras et leur noyau lumineux dans toute leur splendeur.

Les astronomes sont aujourd’hui capables d’étudier des caractéristiques qui resteraient autrement invisibles grâce à la capacité de Hubble à observer des objets sur une large gamme de longueurs d’onde. Située à environ 20 millions d’années-lumière dans la constellation du Petit Lion, NGC 3344 fait la moitié de la taille de la Voie lactée et est classée comme une galaxie spirale faiblement barrée. La barre centrale est légèrement visible sur cette image prise avec la Wide Field Camera 3 de Hubble : il s’agit de cette longue traînée d’étoiles qui trace le noyau de la galaxie.

Cette image est un composite d’images prises à travers différents filtres, allant du proche ultraviolet à l’optique, en passant par le proche infrarouge. Combinées, ces longueurs d’onde nous dévoilent une image plus complète de la galaxie, que l’œil humain seul ne saurait voir.

Les températures élevées les font briller en bleu les étoiles qui naissent dans les bras spiraux tourbillonnants, ce qui les rend facilement identifiables dans cette image. Des nuages ​​de poussière et de gaz sont également distribués à travers les bras spiraux (en rouge brillant sur cette image). Ils sont en quelque sorte les réservoirs de matériaux qui permettront de former encore plus d’étoiles. Notez également que les deux étoiles les plus brillantes sur la gauche de l’image n’appartiennent pas à cette galaxie mais à notre propre Galaxie – comme une sorte de photobomb cosmique.

Si de nombreux détails nous sont ici dévoilés, cette galaxie reste encore énigmatique. En effet, les étoiles extérieures semblent évoluer de manière étrange. Souvent, la forte concentration d’étoiles au centre d’une galaxie peut affecter les mouvements des étoiles extérieures, mais cela ne semble pas être le cas ici. Les astronomes soupçonnent que ces étoiles extérieures ont peut-être été “volées” à une autre galaxie, suite à une rencontre rapprochée survenue il y a des millions d’années.

L’emplacement de NGC 3344 est également intrigant. Notre galaxie fait partie du Groupe local, constitué d’environ 40 autres galaxies. Mais NGC 3344 semble évoluer seule, traçant sa route vers le grand superamas de la Vierge – une collection gargantuesque de plusieurs milliers de galaxies.

Source

Voici la beauté solitaire capturée par Hubble
Notez cette actu