in

Voici l’OPod, un appartement “tuyau” pour améliorer le logement à Hong Kong

Crédits : OPod Tube Housing by James Law Cybertecture / Facebook

La crise du logement dans une ville telle que Hong Kong revient régulièrement dans les médias. Un architecte local a mis au point un concept d’appartement  ”tuyaux” afin d’explorer les espaces délaissés entre certains bâtiments.

Hong Kong est une des villes les plus riches du monde, et pourtant celle-ci a du mal à loger convenablement ses habitants. Alors qu’il existe d’importants écarts entre les personnes aisées et les plus modestes, construire de nouveaux logements est une entreprise compliquée. En effet, le territoire de Hong Kong est doté de zones rurales appelées les Nouveaux Territoires, mais la spéculation foncière ainsi que certains trafics mafieux empêchent les promoteurs immobiliers d’y développer des projets. C’est pourquoi les autorités se tournent vers le gain de terrains sur la mer via des projets coûteux et peu écologiques, mais plus faciles d’un point de vue administratif.

Crédits : OPod Tube Housing by James Law Cybertecture / Facebook

Ainsi, 25 % de la superficie de Hong Kong est développée et seulement 4 % est allouée au logement. Alors que les autorités prennent du temps à régler le problème de la centaine de bâtiments inoccupés de la ville, l’architecte James Law a apporté sa contribution concernant des espaces non utilisés entre certains immeubles.

« Parfois, il y a des espaces disponibles entre deux immeubles, qui sont assez étroits, donc ce n’est pas évident d’y construire un nouveau bâtiment. On pourrait y insérer des OPods, et utiliser cet espace »,
 a expliqué l’intéressé au magazine Quartz.

L’OPod n’est autre qu’une sorte d’appartement aménagé dans une portion de tuyau d’eau, une idée plutôt originale qui devrait prochainement être étudiée par le gouvernement hongkongais et possiblement donner lieu à une validation. Comme le montrent les images ci-dessous, empiler ces portions de tuyau pourrait être une solution intéressante et peu onéreuse. En effet, il est souvent compliqué de redonner vie à certaines parcelles foncières plutôt étroites ou encore d’utiliser des espaces habituellement délaissés comme le dessous des autoroutes surélevées.

Crédits : OPod Tube Housing by James Law Cybertecture / Facebook

D’autres projets existent comme celui de la société Markbox, proposant des logements aménagés dans des containers. En revanche, si l’espace y est plus présent que dans les OPods, ces containers sont beaucoup moins faciles à insérer dans les endroits étroits à réhabiliter entre deux immeubles.

Sources : ReutersMashableQuartz

Voici l’OPod, un appartement “tuyau” pour améliorer le logement à Hong Kong
Notez cette actu