in ,

Et si l’on réduisait les hommes comme dans le film Downsizing ?

Crédits : capture Youtube / AuCiné

Dans cette production hollywoodienne, des scientifiques proposent de réduire les humains à une taille d’environ 13 centimètres afin de lutter contre la surpopulation. Et pourtant dans la réalité, ceci serait loin d’être la meilleure solution ! 

Le film Downsizing d’Alexander Payne avec Matt Damon à l’affiche est sorti le 10 janvier 2018 dans les salles. Le scénario est le suivant : deux chercheurs norvégiens qui se sentent concernés par l’impact de l’humanité sur Terre ont mis au point une technique visant à réduire la taille des hommes. Ils estiment que la prochaine extinction de masse concerne l’humanité, et que celle-ci est liée à la surpopulation.

Toujours dans le film, cette technique, tout d’abord testée sur 36 volontaires en Norvège est ensuite disponible dans le monde, du moins dans les pays industrialisés. Il est question de réduire drastiquement la taille d’une personne normale à 12,9 centimètres, pour un poids de seulement 20 grammes. Les tests sur la communauté norvégienne semblent être un succès puisqu’après quatre ans, les déchets non biodégradables générés tiennent dans un sac poubelle de taille classique.

Cet argument environnemental est d’ailleurs assez présent dans le film, et intervient souvent comme un argument incitant les personnes à faire le choix de se faire réduire la taille. D’ailleurs, pour leur donner plus de raison de le faire, la promesse d’un compte en banque multiplié par mille est faite ainsi que l’octroi de crédits d’impôt. Mais que penser de l’idée principale du film ?

Selon Mireille Chiroleu-Assouline, professeure de sciences économiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et spécialiste en économie de l’environnement, cette idée, bien que totalement fictive, « aurait évidemment des effets de réduction de la quantité de déchets provoqués par l’espèce humaine. Il y aurait, éventuellement, une possibilité de réduction de l’empreinte écologique », des propos recueillis par le Huffington Post.

Pour sa part, le professeur François Conte s’est exprimé dans une enquête de LCI et a expliqué qu’il était « impensable de rétrécir un être humain » car celui-ci est « constitué d’atomes » et qu’en cas de réduction, les « atomes devraient alors aussi rétrécir lors de cette transformation ». Or, pour obtenir un tel résultat, l’humain devrait avoir « moins d’atomes » tandis que « la distance moyenne entre les protons et les neutrons composant le noyau d’un atome et les électrons qui tournent autour de ce noyau ne peut être modifiée ».

Ainsi, réduire la taille des hommes est totalement impossible, et même si cela se pouvait, que faut-il en penser ? Pour Mireille Chirouleu-Assouline, l’idée du film est une façon politiquement correcte de mettre en évidence l’impact humain sur Terre, un « moyen paresseux » (donc insuffisant) pour se soucier de l’environnement. En effet, alors que l’idée du film est destinée à contrebalancer la notion – par ailleurs sujette à controverse – de surpopulation, au lieu de réduire le nombre de personnes, on réduit leur taille. Ainsi, en aucun cas le mode de consommation à l’occidentale n’est remis en cause, et comme l’indique l’intéressée, la quantité de déchets est proportionnellement toujours la même, tout comme la quantité d’énergie par centimètres cubes d’individus.

En plus de cette fausse solution, la professeure souligne également que dans le film, l’initiative de se faire réduire la taille relève du volontariat. L’histoire s’apparente donc plus à une allégorie de ce à quoi les hommes sont confrontés dans la réalité. En effet, il n’y a aucune obligation à adopter un comportement pro-environnemental, si bien que peu de personnes y adhèrent. Et c’est pour cette raison que des politiques tendent à donner des avantages aux personnes désireuses de changer leur façon de vivre, comme avec les crédits d’impôt.

Voici la bande-annonce du film Downsizing :

Sources : Huffington Post24heuresLCI

Et si l’on réduisait les hommes comme dans le film Downsizing ?
noté 5 - 1 vote