in ,

Dans l’espace, la température corporelle des astronautes subit une forte hausse

Crédits : Capture vidéo

Une étude allemande a fait une découverte importante : lors des voyages spatiaux, la température corporelle des astronautes augmente fortement. Les chercheurs ont baptisé ce phénomène la « fièvre de l’espace ».

Si nous sommes nombreux à rêver d’aller un jour dans l’espace, il faut bien se rendre compte qu’il ne s’agit pas toujours d’une partie de plaisir pour les astronautes. Outre leur entraînement incroyablement lourd ainsi que l’apesanteur contraignant ces derniers à adapter leur façon de vivre de manière drastique, la température de leur corps subirait une forte augmentation. C’est ce qu’indique une étude menée par l’Hôpital universitaire de la Charité de Berlin parue dans la revue Scientific Reports le 23 novembre 2017.

Les chercheurs ont élaboré un dispositif permettant de mesurer avec précision la température corporelle des astronautes lors de leurs missions dans l’espace, notamment à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Le docteur Hanns-Christian Gunga, principal auteur de l’étude, a fait la déclaration suivante :

« Nous avons développé une nouvelle technologie qui combine un capteur de température de surface de la peau avec un capteur de flux de chaleur, capable de mesurer des variations même mineures de la température du sang artériel. »

Ainsi, les scientifiques ont relevé la température des astronautes avant leur mission mais également pendant et après. Selon les résultats, la température corporelle subit une augmentation de 1 °C par rapport à la température normale (37 °C). Cependant, cette même température peut augmenter jusqu’à 40 °C dans le cas où les astronautes effectuent des efforts physiques. Par ailleurs, cette augmentation n’arrive pas dès l’arrivée dans l’ISS, mais se produit environ 2 mois et demi après le début du voyage.

Et pourtant, ce que les scientifiques ont nommé « fièvre de l’espace » s’explique parfaitement. Tout d’abord, le phénomène d’évacuation de la transpiration, dont le rôle est de réguler la température du corps, se produit plus lentement sous l’effet de l’apesanteur. Ainsi, il est facilement compréhensible que lors d’efforts physiques, la température augmente davantage. Les chercheurs évoquent une difficulté de « transfert de chaleur entre le corps et son environnement » dans de telles conditions. L’augmentation de la température corporelle porte un nom : l’hyperthermie. Celle-ci n’est d’ailleurs pas sans danger, pouvant impacter sévèrement les capacités physiques et cognitives et mettre en péril la vie des astronautes.

Les scientifiques espèrent que cette découverte pourra contribuer à une meilleure santé et bien-être des astronautes lors de leurs futures missions dans l’espace. Enfin, ces recherches pourraient également donner des indications importantes sur la façon dont la température de notre corps continuera à s’adapter aux changements climatiques sur notre planète.

Sources : Science DailyPourquoi Docteur

Dans l’espace, la température corporelle des astronautes subit une forte hausse
Notez cette actu