in

Ils inventent un patch pour combattre l’obésité sans faire d’efforts

Crédits : Pixabay / jarmoluk

Faire en sorte que la graisse brûle les calories plutôt que de stocker les lipides, c’est tout l’objet du patch qu’une équipe de chercheurs de Singapour vient de mettre au point. Celui-ci permettrait ainsi de réduire le pourcentage de graisse corporelle sans avoir à faire du sport.

À la Nanyang Technological University de Singapour, une équipe de chercheurs vient de mettre au point un patch révolutionnaire qui pourrait permettre de réduire le pourcentage de graisse corporelle de 30 % en seulement 28 jours, et ce sans avoir à faire du sport. Pour combattre les problèmes d’obésité, leur méthode permet de transformer les mauvaises graisses – qui stockent les lipides – en graisse brune qui brûle les calories.

Ce patch ne mesure qu’un centimètre carré et est recouvert de centaines de micro-aiguilles, lesquelles sont plus fines qu’un simple cheveu. C’est une combinaison de deux médicaments qui est injectée dans l’organisme d’une personne via ce patch. Pour que le traitement agisse, il suffirait simplement d’appliquer ce patch sur la peau durant environ deux minutes, le temps que les micro-aiguilles pénètrent la peau.

Le professeur Chen Peng (à gauche) et son assistant Xu Chenjie présentent les patchs développés pour lutter contre l’obésité.
Crédits : NTU Singapore

La méthode mise au point par ces chercheurs de Singapour a été testée sur des souris. Elle a permis de réduire la prise de poids et la masse graisseuse des rongeurs de plus de 30 % en l’espace de quatre semaines à peine. « Bien que les patchs aient été très efficaces chez la souris, nous prévoyons qu’ils le seront encore plus sur les humains, car nous notre couche de graisse est située directement sous la peau. Les aiguilles seront donc en mesure d’atteindre la graisse de manière encore plus efficace », déclare le professeur Chen Peng, l’un des chercheurs de l’équipe.

Des premiers tests sur des sujets humains devraient intervenir avant deux ans et si leurs résultats sont concluants, on pourrait voir arriver ces patchs sur le marché dans une période située entre cinq et dix ans. Ceux-ci seraient commercialisés à cinq dollars pièce, estiment les scientifiques.

Ils inventent un patch pour combattre l’obésité sans faire d’efforts
Notez cette actu