in

Ces étranges “tubes” sur Mars ne sont probablement pas des signes de vie

Le rover Curiosity de la NASA a capturé cette image le 2 janvier 2018, en utilisant son imageur Mars Hand Lens. Les structures tubulaires ont probablement été créées par une croissance cristalline, ont indiqué les membres de l'équipe de mission. Crédit: NASA / JPL-Caltech / MSSS

La formation de cristaux – plutôt que les processus biotiques – explique probablement ces étranges minéraux martiens aperçus par le robot Curiosity il y a quelques jours.

Si vous avez entendu parler de “signes de vie” repérés par que le rover Curiosity sur la planète rouge il y a quelques jours, eh bien n’espérez pas. Les membres de l’équipe en charge de la mission ont en effet expliqué que les étranges structures tubulaires étudiées récemment par le rover ont probablement été formées par la croissance cristalline, et non par de petites créatures creusant le sol.

« Quand nous regardons ces choses de près, elles sont linéaires, mais elles ne sont pas tubulaires dans le sens de “cylindres”, elles sont plutôt angulaires », précise Ashwin Vasavada, du Jet Propulsion Laboratory de Pasadena en Californie. «Tout cela rappelle beaucoup la cristallogenèse ». L’équipe de Curiosity soupçonne que les éléments du tube sont eux-mêmes des cristaux, ou que des cristaux ont formé un moule dans la roche, rempli plus tard par un matériau sédimentaire. Toujours est-il que ces deux scénarios impliquent de l’eau sous forme liquide, ce qui suggère que la zone explorée par Curiosity est longtemps restée humide.

Le rover Curiosity de la NASA a capturé cette image le 2 janvier 2018, en utilisant son imageur Mars Hand Lens. Les structures tubulaires ont probablement été créées par une croissance cristalline, ont indiqué les membres de l’équipe de mission. L’image est ici agrandie : les caractéristiques ne mesurent qu’environ 1 millimètre de large sur 5 millimètres de long. Crédit: NASA / JPL-Caltech / MSSS

Cette zone n’est autre que le flanc de l’imposant mont Sharp qui culmine à plus de 300 mètres au-dessus du site d’atterrissage du rover, dans le cratère Gale. Le robot a par ailleurs déjà trouvé de nombreuses preuves de la présence d’eau souterraine et d’un ancien système de lacs au fond du cratère et dans les contreforts inférieurs de la montagne. L’équipe de la mission soupçonne alors que les roches du mont Sharp témoignent de la transformation de Mars d’un monde relativement chaud et humide à la planète froide et sèche qu’elle est aujourd’hui.

Pour en être sûr, Curiosity va néanmoins encore devoir grimper. « Nous n’avons pas encore atteint la partie sèche du mont Sharp », rappelle le chercheur.

En dépit de tous les raisonnements ci-dessus, l’équipe de la mission n’a pas exclu la possibilité que ces tubes aient été sculptées par des formes de vie martiennes. Ce n’est tout simplement pas le scénario le plus probable, compte tenu des preuves disponibles. En outre, il est déjà difficile de prouver que de telles les structures sédimentaires sont de véritables traces fossiles sur Terre. Donc imaginez sur Mars.

Source

Ces étranges “tubes” sur Mars ne sont probablement pas des signes de vie
Notez cette actu