in

Ce drone Boeing peut transporter plus de 220 kg !

Crédits : capture Youtube / Boeing

Le constructeur aéronautique américain a récemment dévoilé un prototype de drone présenté comme le point de départ du futur du voyage aérien autonome.

Boeing et les drones, une véritable histoire d’amour ! En effet en moins d’une semaine, le géant américain a présenté deux drones. Si le premier est capable de ravitailler les avions et a été pensé à des fins militaires, le second est un drone géant ayant la capacité de transporter dans les airs un chargement de plus de 220 kilos.

« Nous avons l’occasion de vraiment changer le transport aérien, et nous nous souviendrons de cette journée comme d’une étape importante dans ce voyage », a déclaré Greg Hyslop, directeur de la technologie chez Boeing, des propos recueillis par The Verge le 10 janvier 2018.

Celui-ci a été baptisé Unmanned electric vertical-takeoff-and-landing (eVTOL), c’est-à-dire « Déclenchement et atterrissage vertical électrique sans pilote », et a été présenté comme étant une nouvelle sorte de véhicule aérien cargo. Il s’agit d’un prototype de base destiné à montrer la technologie eVTOL et il faut savoir par ailleurs que la machine est le fruit d’un développement très rapide – trois mois seulement.

Si les dimensions ont bien été dévoilées (4,5 m x 5,5 m x 1,2 m), aucune information concernant l’autonomie et le temps de vol du drone plateforme n’a été communiquée. En revanche, sa masse à vide est connue : 300 kilos.

Cette annonce fait suite à d’autres nouvelles telles que le rachat de la société Aurora Flight dans le but de développer des taxis volants, sûrement pour faire de la concurrence au constructeur automobile suédois Volvo. Ce dernier a en effet racheté une société dont le projet est de fabriquer des voitures volantes : Terrafugia. Rappelons que la notion de taxi volant est également sur les tablettes d’entreprises telles que Uber ou d’entrepreneurs tels que Elon Musk.

Voici la vidéo de présentation du drone plateforme de Boeing :

Sources : The VergeSiècle Digital

Notez cet article