in

Voici Arrivo, le concurrent d’Hyperloop pour les courtes distances !

Crédits : Colorado Department of Transportation / Arrivo

Cette société basée à Los Angeles développe un moyen de transport rapide basé sur la lévitation magnétique. Celle-ci désire concurrencer l’Hyperloop sur des distances plus réduites en propulsant des véhicules à une vitesse maximum de 320 km/h.

Nous le savions déjà, l’Hyperloop est destiné selon ses créateurs à devenir un des moyens de transport les plus performants avec l’avion. Cependant, le projet porté par la société Arrivo est différent et n’implique aucun tube sous vide, et encore moins de vitesse supersonique, puisqu’il est question d’à peine dépasser les 300 km/h en utilisant la lévitation magnétique.

Fondée par Brogan BamBrogan, un ancien de chez Hyperloop One et de SpaceX, la firme Arrivo semble apporter une véritable vision du futur des transports. Promettant « la fin des embouteillages » comme l’indique son slogan, cette société propose la mise en place de pistes destinées à propulser des voitures, des camions ainsi que des bus transportant des passagers.

Le projet semble avoir déjà séduit puisque la ville de Denver, dans l’état du Colorado, a récemment signé un contrat avec Arrivo. Alors que le travail a déjà commencé, la finalisation du projet devrait arriver pour 2021. Les temps de trajet devraient être fortement réduits comme l’indique la firme, qui explique pouvoir relier le centre-ville de Denver à la ville de Boulder située à une cinquantaine de kilomètres (ou à l’aéroport) en moins d’une dizaine de minutes, contre une heure actuellement.

Crédits : Colorado Department of Transportation / Arrivo

Le concept est intéressant, car il concerne des portions de pistes spéciales reliées au réseau routier classique. Il s’agirait pour les véhicules d’arriver sur la portion en question et de se garer sur une sorte de navette. Cette dernière se déplacera par le biais de la lévitation magnétique, avant de relâcher les véhicules dans la circulation normale.

Crédits : Arrivo

Bien que la vitesse maximale soit bien peu comparée à ce que promet l’Hyperloop, il semble que le projet d’Arrivo nécessite une technologie moins compliquée, et applicable plus rapidement et plus facilement. En tout cas, la ville de Denver en a fait le pari et d’autres villes pourraient suivre dans un avenir assez proche, puisque la réduction des embouteillages est depuis quelques années déjà une problématique incontournable du phénomène urbain.

Sources : Science & VieWiredLes Numériques

Voici Arrivo, le concurrent d’Hyperloop pour les courtes distances !
Notez cette actu