in

L’Amérique du Nord frappée par une terrible vague de froid

Crédits : Wikimedia Commons

Le Canada et les États-Unis sont actuellement touchés par une vague de froid glacial et des chutes de neige record. Alors qu’il est conseillé aux habitants de sortir le moins possible, le président américain Donald Trump n’a pas manqué d’ironiser sur le réchauffement climatique.

Depuis le début de la semaine, l’Amérique du Nord est sévèrement touchée par des températures polaires en dessous des normales saisonnières. Dans la ville de Cincinnati, dans l’État de l’Ohio, un sans-abri a été retrouvé mort dans un abribus. Morgan Alonia, une gérante de fast-food de la ville de Minot (Ohio) a déclaré :

« L’air fait mal. C’est difficile de respirer. Votre peau se met à fumer instantanément dès que vous allez dehors. Les gens restent chez eux. L’activité est très lente. On a pris des bassines d’eau bouillante et on les a jetées dans l’air froid pour faire de la neige », précise-t-elle dans des propos rapportés par Sciences et Avenir.

Dans l’État de New York, la situation est similaire avec des températures allant jusqu’à -40 °C. Le gouverneur a prévenu la population que la vague de froid devrait au moins durer jusqu’au 2 janvier 2018. Près des chutes du Niagara, frontière naturelle avec le Canada, le sol a été recouvert par 1,5 mètre de neige en deux jours.

Au Canada, la situation est encore plus extrême avec des températures allant jusqu’à -50 °C, notamment dans la province de l’Ontario, bien que la plupart des provinces soient concernées. Alexandre Parent, météorologue de l’agence fédérale Environnement Canada, a déclaré :

« Des froids qui s’installent aussi longtemps et sur une étendue aussi grande, de mémoire, je n’en ai jamais connu. »

En effet, les températures sont très basses (10 à 20 °C en dessous de la normale) mais le plus frappant semble être l’immense zone couverte par cette vague de froid ainsi que sa durée. Alors que les équipes chargées du déneigement sont dépassées par les chutes de neige en continu, les habitants sont invités à ne pas sortir, pour leur sécurité.

Évoquons également le cas de l’île de la Nouvelle-Écosse (à l’est du Canada), où la vague de froid s’accompagne de vents pouvant aller jusqu’à 120 km/h alors que 160 000 foyers sont actuellement privés d’électricité, soit près d’un tiers des habitants.

Cet épisode glacial a donné des idées à Donald Trump, qui a publié le tweet suivant :

« Dans l’est, cela pourrait être la veille du jour de l’an LA PLUS FROIDE jamais enregistrée. Peut-être qu’on pourrait utiliser un peu de ce bon vieux réchauffement climatique que notre pays, contrairement aux autres, s’apprêtait à payer DES TRILLIONS DE DOLLARS pour s’en protéger. Couvrez-vous ! »

Jon Foley, directeur de l’Académie des Sciences de Californie, a répliqué au président américain, non sans humour :

« Le changement climatique est véritablement réel même s’il fait froid à l’extérieur de la Trump Tower en ce moment. De la même façon, il y a toujours de la faim dans le monde, même si vous venez de manger un Big Mac. »

Sources : Sciences et AvenirLe MondeLa Presse

L’Amérique du Nord frappée par une terrible vague de froid
Notez cette actu