in ,

Contraception : quand les femmes abandonnent la pilule en faveur d’une application mobile

Crédits : Flickr

Faut-il croire aux moyens de contraception via les applications mobiles ? Face à la baisse de popularité de la pilule, une partie de la gent féminine se tourne vers des méthodes de contraception dites “naturelles” assistées par smartphone.

La pilule n’est aujourd’hui plus vraiment appréciée des femmes en raison de ses risques et ses effets secondaires régulièrement mis en avant. Les femmes sont alors de plus en plus à la recherche de solutions jugées plus naturelles mais malheureusement pas toujours fiables. L’agence sanitaire Santé Publique France avait indiqué qu’en 2010, 45% des femmes utilisaient la pilule contre 33,2% en 2016, montrant notamment l’augmentation du recours au stérilet.

Cependant, comme le rapporte le quotidien britannique The Independant, les applications smartphones pourraient être l’avenir de la contraception féminine. Le quotidien cite une application en particulier : Natural Cycles. Cette application promet d’éviter une grossesse avec un taux de fiabilité de 93% et se targue d’être la seule application de contrôle des naissances certifiée en Europe, comme il est possible de le lire sur la fiche dédiée dans le Google Play Store.

Crédits : Natural Cycles

Natural Cycles serait “soutenue par la recherche clinique” et permettrait “d’apprendre à connaître votre corps”. Pour ce faire, l’application enregistre les dernières règles, détermine les périodes de fertilité et communique à l’utilisatrice les jours où cette dernière serait le plus susceptible de tomber enceinte. Évidemment, les femmes qui ne désirent absolument pas d’enfant devront obligatoirement se protéger lors de rapport sexuels et il faut savoir que Natural Cycles est un service payant (60€ à l’année).

Néanmoins, il faut reconnaître que la méthode utilisée par l’application, d’ailleurs très bien connue, ne fait pas partie des plus fiables. En effet, le calcul du cycle menstruel n’a jamais été une science exacte ! Cependant, le fait que Natural Cycles indique que seulement “7 femmes sur 100 sont tombées enceintes en un an” et que cette application soit reconnue fiable par la société allemande Tüv Süd spécialisée dans la certification de produits, semble suffire à rassurer ces dames.

Particulièrement populaire aux Royaume-Uni, l’application Natural Cycles témoigne d’un nombre de 125 000 téléchargements en 2017 contre seulement 5 000 en 2016. Là encore, il s’agit d’un révélateur quant à la méfiance grandissante à l’égard des contraceptifs hormonaux tels que la pilule, alors qu’une étude danoise parue le 7 décembre 2017 a évoqué un haut risque de cancer du sein en cas d’utilisation de ce moyen de contraception sur le long terme.

En France, quelques applications ont également vu le jour avec plus ou moins de succès et utilisant la même méthode que Natural Cycles, citons par exemple Mon Ovulation, Clue, ou encore Calendrier des Règles.

Sources : The IndependentSlateWired

Notez cet article