in ,

Des chercheurs neutralisent la surdité génétique chez des souris

Crédits : Public Domain Pictures

Grâce aux ciseaux génétiques CRISPR, des scientifiques sont parvenus à stopper la progression d’une surdité d’origine génétique chez une souris. Il s’agit d’une méthode qui pourrait être appliquée sur l’être humain dans un futur plus ou moins proche.

Devenu populaire en à peine moins de deux ans, le système CRISPR-Cas9, d’abord utilisé pour typer des souches de bactéries, est finalement devenu un outil de génie génétique à fort potentiel. Cette technique d’édition génétique est souvent comparée à une sorte de ciseau moléculaire. Il y a quelques mois, des chercheurs américains sont parvenus à diminuer la réplication du virus du SIDA dans l’organisme de souris, une avancée permettant l’espoir qu’un jour la technique CRISPR-Cas9 puisse guérir des patients humains.

Désormais, ces ciseaux s’attaquent à la surdité d’origine génétique, qui touche entre 0,1 % et 0,05 % des naissances et représente près de la moitié des cas de perte auditive. Une récente étude impliquant le travail de chercheurs provenant notamment du MIT et de l’Université d’Harvard a permis de développer une thérapie pour prévenir la perte d’audition d’origine génétique, ces recherches ayant fait l’objet d’une publication dans la revue Nature le 20 décembre 2017.

Chez des souris, les chercheurs ont pu couper avec précision la partie génétique responsable de la surdité, et ce sans dommages collatéraux. En appliquant cette technique sur quelques cellules seulement, la progression de la perte auditive a pu être stoppée.

Le traitement a montré ses effets de manière progressive. En effet après quatre semaines, les souris sous traitement entendaient des sons dès 60 à 65 décibels, contre des sons à partir de 80 décibels pour les souris non traitées. Après huit semaines de test, les souris traitées entendaient toujours mieux lorsqu’en parallèle les autres avaient totalement perdu leur audition. Après ces résultats encourageants, les ciseaux CRISPR-Cas9 pourraient selon les chercheurs être un jour utilisés sur l’homme pour contrer la progression de la perte auditive.

Sources : Siècle DigitalActualité Houssenia Writing

Des chercheurs neutralisent la surdité génétique chez des souris
Notez cette actu