in

Calvitie : vers un nouveau traitement qui favorise la repousse des cheveux ?

Crédits : Kaicho20/Pixabay

La calvitie pourra-t-elle un jour être évitée, ou même guérie ? Des chercheurs sud-coréens pensent avoir franchi une grande étape dans la prévention de la calvitie. Mieux encore, un futur traitement pourrait favoriser la repousse de nouveaux follicules.

L’American Hair Loss Association affirme que 95 % des cas de perte de cheveux le sont chez les hommes. Si les femmes connaissent également le problème de la calvitie, la testostérone reste l’un des facteurs les plus importants impliqués dans la perte de cheveux. La dihydrotestostérone, libérée lorsque la testostérone se décompose, entraînant en effet le rétrécissement des follicules pileux, amenant finalement les cheveux à tomber, ne pouvant plus tenir en place. D’autres facteurs peuvent être impliqués, comme une prédisposition génétique, le stress, le tabac, ou encore de mauvaises habitudes alimentaires et de sommeil.

Il y a aujourd’hui plusieurs façons de « traiter » la calvitie, avec différents degrés d’efficacité. Plusieurs médicaments ont été développés pour stimuler la croissance des cheveux, et les greffes de cheveux sont une option chirurgicale. Cependant, le « remède miracle » ne s’est pas encore montré. Des chercheurs de l’Université Yonsei, à Séoul en Corée du Sud, viennent tout de même de franchir une étape supplémentaire. Ces derniers affirment avoir découvert que lorsqu’une certaine protéine, appelée « CXXC5 », se lie à une autre protéine appelée « Disheveled », cette combinaison limite la croissance des cheveux et la régénération de la plaie.

« Nous avons trouvé une protéine qui contrôle la croissance des cheveux et développe une nouvelle substance qui favorise la régénération des cheveux en contrôlant la fonction de la protéine », explique le Professeur Kang-yeol, principal auteur de cette étude. « Nous nous attendons à ce que la substance nouvellement développée contribue à la création d’un médicament qui puisse prévenir non seulement la perte de cheveux, mais également régénérer les tissus cutanés endommagés ».

Dans leur étude, publiée dans le Journal of Investigative Dermatology, les chercheurs expliquent en effet avoir pu empêcher CXXC5 de se lier à Disheveled en ajoutant un agent biochimique spécialement conçu qui bloque la première protéine. Sans la liaison entre CXXC5 et Disheveled, les souris, sur lesquelles a été testée cette ébauche de traitement, n’ont effectivement pas perdu leurs poils. Mieux encore, les souris chauves ont vu leurs poils repousser. L’agent biochimique, appelé PTD-DMB, est un peptide, ou une courte chaîne d’acides aminés, que les scientifiques ont appliqué sur la peau des souris chauves pendant 28 jours.

Si ces premiers résultats semblent concluants, les chercheurs ne savent pas encore à ce jour s’il y a ou non des effets secondaires. Selon le site d’informations Business Korea, ces derniers sont en train de réaliser de nouveaux tests pour déterminer si le traitement pourrait être toxique ou non. Ensuite, éventuellement, viendront les premiers essais cliniques. Il faudra donc encore patienter un peu.

Source

Calvitie : vers un nouveau traitement qui favorise la repousse des cheveux ?
noté 3.7 - 13 vote[s]