in

Des astronomes vont mettre “sur écoute” l’astéroïde Oumuamua à la recherche de signaux extraterrestres

Crédits : ESO/M. Kornmesser

Cet astéroïde venu d’ailleurs est-il un vaisseau extraterrestre ? Des astronomes s’appuieront bientôt sur l’un des plus grands télescopes du monde pour « écouter » cet objet mystérieux qui vogue à travers le Système solaire à la recherche de signaux artificiels, donc d’extraterrestres.

Le 19 octobre dernier, des chercheurs annonçaient la toute première détection d’un astéroïde interstellaire, nommé 1I/2017 U1 (alias Oumuamua). Basés sur des mesures ultérieures de sa forme (très allongée et mince), certains spéculaient alors sur le fait qu’il pouvait éventuellement s’agir d’un vaisseau spatial. Tandis que le Lyra Project propose d’envoyer une mission directement sur place pour étudier l’objet avant qu’il ne quitte notre système, les membres du projet Breakthrough Initiatives ont quant à eux annoncé leur intention d’étudier l’objet en s’appuyant sur le Green Bank Telescope, le plus grand radiotélescope orientable du monde, pour écouter « Oumuamua » afin de détecter (ou non) les signes de transmission radio.

Les observations de l’orbite d’Oumuamua ont révélé que l’objet effectuait son plus proche passage vers notre Soleil en septembre 2017, et qu’il ne reviendrait probablement jamais. Observé en octobre, il traversait la Terre à une distance d’environ 85 fois la distance entre la Terre et la Lune, et se déplaçait à une vitesse maximale d’environ 315 430 km/h. Ceci indiquait que, contrairement aux nombreux objets proches de la Terre qui traversent périodiquement l’orbite de la Terre, cet astéroïde n’était pas lié par la gravitation au Soleil. En novembre, les astronomes s’appuyant sur le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO, au Chili, ont également pu déterminer la luminosité et la couleur de l’astéroïde, permettant de calculer précisément sa taille et sa forme.

Fondamentalement, les chercheurs ont déterminé que l’objet mesurait environ 400 mètres de long. L’idée d’un vaisseau spatial en forme de cigare est un concept séculaire en matière de science-fiction et d’exploration spatiale. Un tel navire réduirait en effet au minimum les frottements et les dommages causés par le gaz interstellaire et la poussière, et pourrait tourner sur lui-même pour fournir une gravité artificielle. Pour ces raisons, on comprend pourquoi certains ont réagi à la découverte de cet astéroïde en faisant des comparaisons avec un certain roman de science-fiction d’Arthur C. Clarke, qui présente un vaisseau spatial cylindrique similaire voyageant à travers le Système solaire. Si une origine naturelle est ici le scénario le plus probable, il n’y a en revanche pas encore de consensus sur l’origine exacte de cet objet.

Tout reste donc ouvert. C’est pourquoi des chercheurs vont prochainement tenter « d’écouter » l’objet pour déterminer s’il s’agit ou non d’un astéroïde ou d’un artefact. Créé en janvier 2016, le projet Breakthrough Listen est le plus important programme de recherche scientifique visant à trouver des preuves d’une intelligence extraterrestre. La campagne d’observation débutera ce mercredi 13 décembre. La première phase d’observations durera au total 10 heures, se focalisant sur des bandes allant de 1 à 12 GHz. À l’heure actuelle, « Oumuamua » est à environ 2 unités astronomiques (UA) — soit environ 299 200 000 kilomètres de la Terre (deux fois la distance entre la Terre et le Soleil). Cela le place bien au-delà de l’orbite de Mars, et à mi-chemin entre Mars et Jupiter.

À cette distance, le télescope Green Bank mettra moins d’une minute pour détecter un émetteur omnidirectionnel avec la puissance d’un téléphone cellulaire. En d’autres termes, s’il y a un signal extraterrestre provenant de cet objet, Breakthrough Listen est sûr de le renifler en un rien de temps. Si aucune preuve d’intelligence extraterrestre n’est établie, ces observations constitueront tout de même une opportunité de choix pour les chercheurs. Des études précédentes indiquaient que l’objet était probablement un astéroïde dense et rocheux avec une teneur élevée en métal et peu de glace d’eau. Les informations mises à jour fournies par le télescope Green bank pourraient donc confirmer ou rejeter ces résultats.

Alors, vaisseau spatial ou non ? Il faudra patienter quelques jours pour le savoir. Restez à l’écoute !

Source

Des astronomes vont mettre “sur écoute” l’astéroïde Oumuamua à la recherche de signaux extraterrestres
Notez cette actu