in ,

Les dents de nos plus vieux ancêtres ont été découvertes

Crédits : Martill et al., Acta Palaeontologica Polonica

Les dents fossilisées des plus anciens ancêtres des mammifères connus, et donc de l’Homme, ont été découvertes sur la côte du Dorset, au Royaume-Uni. Elles seraient datées à 145 millions d’années, à l’aube de la période du Crétacé.

Il y a 145 millions d’années, les premiers mammifères côtoyaient déjà les dinosaures. Ils n’ont pu réellement évoluer et se diversifier qu’à la disparition de ces premiers, il y a environ 66 millions d’années. Enfouis dans les sols, ils ont en effet miraculeusement survécu aux conséquences désastreuses qui suivirent l’impact de la grande météorite. De ces petits animaux, il ne reste plus grand chose. Des petites dents, vieilles de cette époque, viennent pourtant d’être découvertes par un jeune étudiant en Angleterre. Elles appartiennent à de petits animaux ressemblant à des rats. Des mammifères dont la lignée aura mené non seulement à l’émergence de l’humanité, mais à tous les mammifères placentaires modernes, de la minuscule musaraigne à la géante baleine bleue.

« Ce sont les premiers fossiles incontestés de mammifères appartenant à la lignée qui mène à l’espèce humaine. Ils sont aussi les ancêtres de la plupart des mammifères vivants aujourd’hui », indique l’Université de Portsmouth dans un communiqué. Nous devons cette incroyable découverte à un jeune étudiant de premier cycle de l’Université, Grant Smith, qui passait en revue de petits échantillons de roches du Crétacé prélevées sur la côte jurassique du Dorset, un endroit où ont été trouvés de nombreux fossiles préhistoriques.

Martill et al., Acta Palaeontologica Polonica

« De manière tout à fait inattendue, il n’a pas trouvé une mais deux dents assez remarquables, d’un type jamais vu sur des roches de cet âge. On m’a demandé de les regarder et de donner un avis et au premier coup d’œil, je suis resté bouche bée ! », raconte le Dr Steve Sweetman, chercheur à l’Université, qui a identifié la découverte. Selon les premières estimations, ces petits crocs appartenaient à de petites créatures à fourrure, très probablement nocturnes (les premiers mammifères ne sont sortis le jour que suite à la disparition des dinosaures).

« Les dents sont d’un type très avancé qui peut percer, trancher et écraser la nourriture. Elles sont aussi très usées, ce qui suggère que les animaux auxquels elles appartenaient ont vécu jusqu’à un âge avancé pour leur espèce. Ce qui n’était pas une mince affaire quand vous viviez avec des dinosaures prédateurs », note le Dr Sweetman. Ces deux dents appartiennent à deux espèces distinctes, baptisées respectivement Durlstotherium newmani et Durlstodon Ensomi.

Les détails de cette étude ont été rapportés dans la revue Acta Palaeontologica Polonica.

Source

Les dents de nos plus vieux ancêtres ont été découvertes
Notez cette actu