in

Un insecte mort retrouvé dans une peinture de Van Gogh, 128 ans plus tard

Olive Trees, V. Van Gogh. Crédits : Wikimedia Commons

Il y a 128 ans, Vincent Van Gogh immortalisait un insecte dans l’une de ces peintures, et l’on vient seulement d’en découvrir le cadavre il y a quelques jours. Une sauterelle a en effet été découverte dans le tableau « Les Oliviers », peint en 1889.

Ainsi cette sauterelle était là, visible de tous, depuis plus d’un siècle dans le tableau Les Oliviers du célèbre peintre. Encore fallait-il savoir où chercher et avoir l’œil. Un musée du Missouri, aux États-Unis, explique avoir découvert le cadavre de l’insecte caché près du coin inférieur gauche de l’œuvre depuis 128 ans. Mary Schafer, directrice du musée d’art Nelson-Atkins de Kansas City, a aperçu le petit insecte en étudiant le tableau dans le cadre d’un projet de recherche mené sur 104 peintures. « J’essayais de comprendre la construction de l’œuvre en étudiant ses différentes couches, et c’est comme ça que j’ai trouvé le corps de cette petite sauterelle », a-t-elle expliqué.

« Il n’est pas rare de trouver des insectes ou des traces de végétaux dans une peinture réalisée en extérieur », poursuit Mme Schafer dans un communiqué. « Mais dans ce cas, nous voulions voir si la sauterelle pouvait être utilisée pour identifier le moment précis auquel cette œuvre a été peinte ». Contacté par le musée, Michael S. Engel, professeur d’écologie et de biologie évolutionniste à l’Université du Kansas, a pu déterminer que la sauterelle, à qui il manquait la tête et le thorax, était morte avant d’atterrir sur la toile car il n’y avait aucun mouvement dans la peinture environnante. Cette découverte peut s’expliquer par l’habitude qu’avait l’artiste de peindre en extérieur, où le vent faisait souvent voler insectes, poussières et brins d’herbe. « J’ai dû ramasser une centaine de mouches sur les quatre canevas que tu vas recevoir, sans parler de la poussière et du sable », avait-il écrit à son frère Théo en 1885.

The Nelson-Atkins Museum of Art

Ce n’est pas la première fois que l’un des tableaux de Van Gogh nous révèle l’un de ses secrets. En 2008, des chercheurs utilisant la radiographie ont découvert que l’œuvre « Patch of Grass », réalisée en 1887 par l’artiste, avait été peinte sur un portrait antérieur. « Les Oliviers » fait par ailleurs partie d’une série de 18 tableaux consacrés à ces arbres et peints par Van Gogh à Saint-Rémy-de-Provence en 1889, dans l’asile où il était interné. Il est mort l’année suivante.

Source

Un insecte mort retrouvé dans une peinture de Van Gogh, 128 ans plus tard
Notez cette actu