in

Le super-volcan de Yellowstone pourrait se réveiller plus vite que prévu

Le Grand prismatic spring, un grand bassin d'eau chauffée à plus de 70 °C se trouvant dans le parc national de Yellowstone Crédits : U.S. National Park Service

Selon une analyse menée pendant des semaines par des experts, le super-volcan du parc de Yellowstone, plus ancien parc national du monde pourrait se réveiller plus vite que prévu et plonger le monde dans un “hiver volcanique” de plusieurs mois.

La caldeira de Yellowstone (ou super-volcan de Yellowstone) a été découverte dans les années 1960 par Bob Christiansen, de l’United States Geological Survey (USGS). La dernière éruption majeure de ce volcan date d’approximativement 630.000 années et ce sont les minéraux issus de cette dernière éruption qui ont été analysés durant plusieurs semaines par des chercheurs de l’Arizona State University, comme l’explique un article du National Geographic du 11 octobre 2017. S’ils pensaient jusqu’à présent qu’il fallait plusieurs siècles pour que les premiers signes d’un réveil aboutissent à une éruption, l’analyse des minéraux fossilisés indique que le remplissage des chambres magmatiques précédent l’explosion et leur changement de composition n’a par le passé par pris plus de quelques décennies. Le monde aurait donc moins de temps pour se préparer à un éventuel hiver volcanique.

Il faut savoir que lors de cette dernière éruption massive, 1000 kilomètres cubes de roche, de poussière et de cendres volcaniques ont été éjectés dans le ciel. Ces débris ont été dispersés à travers une grande partie des États-Unis, sur une zone triangulaire qui s’étend de la frontière canadienne à la Louisiane et la Californie, comme le montre la carte ci-dessous.

Crédits : United States Geological Survey (USGS)

“Si quelque chose comme cela se passait aujourd’hui, ce serait catastrophique” indique la géologue Hannah Shamloo dans un communiqué de l’Arizona State University.

Une autre étude menée en 2013 par l’Université de l’Utah indique que la taille de la chambre magmatique avait été sous-estimée. Cette dernière mesurerait en réalité 90km de long pour 20km de large et se situerait entre 2 et 15km de profondeur sous la caldeira. En 2015, d’autres chercheurs de la même université ont découvert la présence d’un réservoir gigantesque situé sous la première chambre magmatique évoquée plus haut. Ce réservoir serait, selon les scientifiques, 4,4 fois plus volumineux que la chambre magmatique et se trouverait entre 19 et 45 km de profondeur (voir modélisation 3D en fin d’article). Celui-ci pourrait d’ailleurs combler 11,2 fois le Grand Canyon !

Il n’existe pas de volcan similaire ailleurs sur Terre et si le Yellowstone venait à se réveiller, le nuage de cendres et de roches engendré pourrait envahir tout l’ouest des États-Unis (polluant les eaux) et plonger le monde entier dans un “hiver volcanique” durant plusieurs mois. Une chute terrible des températures à la surface se produirait, empêchant alors toute survie de la végétation.

Par ailleurs l’éruption en elle-même pourrait faire 90.000 morts aux alentours du parc national de Yellowstone. Dans un article de 2012, le Daily Mail évoquait une baisse des réserves mondiales de nourriture en cas de crise majeure, passant de 107 jours au début des années 2000 à 74 jours au début des années 2010. En cas d’éruption du super-volcan de Yellowstone, l’humanité vivrait en effet sur ses réserves alimentaires durant les mois d’hiver volcanique.

Sources : National GeographicABC15Arizona20 MinutesNotre Planète Info

Le super-volcan de Yellowstone pourrait se réveiller plus vite que prévu
Notez cette actu