in

Pourrait-on vivre sur la Lune dans des tunnels de lave ?

Crédits : NASA’s Johnson Space Center

Gigantesques, les tunnels de lave présents dans les sous-sols de la Lune pourraient un jour permettre à l’Homme de s’établir durablement en étant protégé des chutes de météorites, des rayonnements cosmiques, mais également de l’amplitude thermique extrême.

Le 5 octobre 2017, le vice-président Mike Pence annonçait le plan de l’administration Trump visant à renvoyer des astronautes sur la Lune. À long terme, la NASA et plusieurs autres agences spatiales ont également l’intention d’y établir une base lunaire permanente. Cette base fournira non seulement des opportunités pour la science lunaire, mais facilitera aussi les missions vers Mars et au-delà. La seule question est de savoir où nous pourrions construire une telle base. Depuis de nombreuses années, la NASA, l’ESA et d’autres agences explorent la possibilité de s’établir à l’intérieur de gigantesques tubes de lave.

Un tunnel de lave est formé par une coulée volcanique qui s’est refroidie en surface en formant une croûte solide, mais dont le cœur est resté fluide, permettant ainsi à la lave de continuer à s’écouler. Lorsque la coulée cesse d’être alimentée par la lave en fusion, elle se vide et laisse une cavité en forme de galerie. Les dimensions des tunnels sont très variables et les plus longs peuvent atteindre plusieurs kilomètres de long. La présence de tels tubes, sortes de rémanences du passé volcanique de notre satellite, a notamment été confirmée dans la région de Marius Hills.

Crédits : NASA/Goddard/Arizona State University

Ces canaux souterrains sont ainsi considérés comme des emplacements de choix pour une future colonie lunaire pour plusieurs raisons. Pour commencer, leurs toits épais fourniraient une protection naturelle contre le rayonnement solaire, les rayons cosmiques, les impacts météoriques et les températures extrêmes de la Lune. Une fois refermés, ces tubes pourraient également être pressurisés pour créer un environnement respirable. Sur Terre, des tubes de lave stables ont été mesurés sur plusieurs dizaines de kilomètres. À ce jour, la plus longue et la plus profonde à découvrir est la grotte de Kazumura à Hawaï, qui fait plus d’un kilomètre de profondeur pour 65,5 kilomètres de long. Sur la Lune cependant, les tubes de lave sont beaucoup plus grands, car la gravité est moindre. L’un des principaux tunnels de la région de Marius Hills est par exemple probablement assez grand pour abriter une grande ville, peut-être même « assez grand pour abriter Philadelphie », estimaient il y a quelques mois des chercheurs de l’Université Purdue en s’appuyant sur les données de la sonde GRAIL qui cartographie le champ gravitationnel de la Lune.

Notons que des tubes de lave ont également été découverts sur Mars et même sur Mercure. Finalement, ces gigantesques cavités pourraient un jour permettre à l’Homme de s’établir durablement dans tout le système solaire.

Source

Pourrait-on vivre sur la Lune dans des tunnels de lave ?
noté 5 - 1 vote