in ,

Les chats à dents de sabre rôdaient en Europe en même temps que les Hommes

Un smilodon, espèce proche de l'Homotherium

Des chercheurs ont analysé les génomes mitochondriaux d’anciens représentants de trois espèces de félins à dents de sabre, levant un peu le voile sur l’histoire de ces animaux. Les données suggèrent que ces animaux ont partagé un ancêtre commun avec tous les chats modernes y a environ 20 millions d’années. L’étude suggère par ailleurs que les chats à dents de sabre rôdaient en Europe en même temps que les premiers Hommes.

Aujourd’hui, grâce à Diego de L’Âge de glace, les tigres à dents de sabre nous semblent sympathiques. Vous auriez pourtant tout fait pour ne pas les croiser il y a 50 000 ans, lorsque certains spécimens peuplaient la Terre. En plus de leurs impressionnantes canines, ils possédaient également une force incroyable dans leurs pattes antérieures, ne laissant aucune chance à leurs proies. Malgré ces connaissances, l’histoire de ces anciens félins reste encore ponctuée de mystères. L’analyse des génomes mitochondriaux d’anciens représentants de deux espèces connues nous permet aujourd’hui d’en savoir un peu plus.

Homotherium est un genre éteint de félin à dents de sabre, physiquement assez proche du Smilodon (tigre à dents de sabre). Quand les humains modernes ont commencé à errer en Europe il y a environ 50 000 ans, ce chat aux dents en forme de burin était probablement là pour les saluer. L’analyse génétique d’une mandibule retrouvée en mer du Nord il y a quelques années confirme en effet la théorie selon laquelle cet ancien félin vivait en Europe à cette époque. Jusqu’à récemment, le plus ancien fossile d’Homotherium de la région datait d’il y a environ 300 000 ans, ce qui amena de nombreux paléontologues à penser que l’animal avait disparu de ces contrées depuis. Finalement, l’espèce rôdait encore en Europe il y a 28 000 ans.

Les scientifiques ont également pu reconstituer des génomes mitochondriaux très détaillés d’un cousin nord-américain d’Homotherium et d’une espèce complètement distincte, le Smilodon. Ce nouveau travail nous montre aujourd’hui que Homotherium et Smilodon partagent finalement un ancêtre commun avec tous les chats vivants aujourd’hui, qui vécut il y a environ 20 millions d’années. Les deux espèces ont par ailleurs divergé il y a environ 18 millions d’années. Cela signifie-t-il pour autant que des fragments d’ADN de tigres à dents de sabre pourraient encore se cacher dans les gènes de votre chat ? Impossible à dire pour le moment.

Crédits : Natural History Museum Rotterdam

« Pour le savoir, nous aurions besoin d’ADN nucléaire », explique Johanna Paijmans, de l’Université de Potsdam en Allemagne et principale auteure de cette étude. Cet ADN est en effet localisé dans le noyau des cellules eucaryotes sous forme de chromosomes, hérité pour moitié du père et pour l’autre moitié de la mère. L’ADN mitochondrial n’est transmis que par la mère. « Mais », ajoute-t-elle, « mon chat est allongé sur le canapé en ce moment, et je peux vous assurer qu’il n’a rien d’un chat à dents de sabre ».

La découverte soulève par ailleurs de nouvelles questions sur la disparition de ces félins. Il est néanmoins fort probable que ces animaux aient été victimes, eux aussi, de l’extinction il y a 10 000 ans de la mégafaune de l’ère glaciaire, à l’instar du mammouth laineux et de l’ours des cavernes. L’Homme commençait à se répandre, il n’y avait pas de place pour tout le monde.

Source

Les chats à dents de sabre rôdaient en Europe en même temps que les Hommes
noté 5 - 1 vote