in

La disparition des dinosaures est aujourd’hui mieux expliquée

Crédits : Wikimedia Commons

Si l’histoire de la disparition des dinosaures est connue, des chercheurs ont récemment tenté d’apporter plus de précisions concernant le scénario du désastre qui s’est produit il y a plusieurs dizaines de millions d’années sur Terre.

Le scénario de la disparition des dinosaures est le suivant : un astéroïde de dix kilomètres de diamètre a frappé notre planète il y a 65 millions d’années au niveau de l’actuelle région du Yucatan (Mexique). L’impact a créé un cataclysme général provoquant une extinction de masse. Le cataclysme en question était alors composé de séismes, d’éruptions volcaniques, de tsunamis ainsi que de gigantesques incendies ayant généré environ quinze millions de tonnes de suie qui se sont retrouvées dans l’atmosphère, plongeant la planète dans le noir.

Le monde scientifique revient sur ce scénario afin de le préciser davantage comme le montre une étude publiée le 5 septembre 2017 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences et menée par une équipe du National Center for Atmospheric Research (NCAR), en collaboration avec la NASA et l’Université de Boulder (Colorado, États-Unis).

Les chercheurs ont effectué de nouvelles simulations numériques, ces dernières montrant que l’écran engendré par la suie a été à l’origine d’une obscurité similaire à une nuit au clair de lune pendant deux années entières ! Si les trois quarts des espèces animales ont bel et disparu, les espèces restantes ont survécu en trouvant leur nourriture dans les sous-sols.

Les végétaux ont également souffert et seules les espèces ayant habituellement besoin de peu de lumière ont pu survivre. La photosynthèse avait complètement disparu et dans les océans, la baisse de luminosité a fortement impacté le plancton, affectant l’intégralité de la chaîne alimentaire océanique au passage.

Il faut tout de même savoir que la température des continents avait chuté de 28 °C et celle des océans de 11 °C. La suie absorbant la lumière avait également fait grimper la chaleur dans la stratosphère de manière significative, ce qui a eu pour effet de détruire presque entièrement le bouclier anti-UV de la Terre, à savoir la couche d’ozone.

L’étude américaine indique également que l’écran de suie a disparu aussi subitement qu’il s’était installé. Ainsi, la température de la stratosphère a retrouvé un niveau normal et la vapeur d’eau retenue s’est changée en particules de glace à l’origine de précipitations ayant « nettoyé » l’atmosphère de toute la poussière accumulée.

Les spécialistes estiment en revanche que le modèle utilisé n’est pas encore complet, n’intégrant pas la disposition des continents de l’époque et ne tenant pas compte des énormes éruptions volcaniques qui se sont produites. Cependant, le modèle devrait être peaufiné dans les prochains mois et une explication complète du scénario de ce chaos pourra enfin être livrée.

Sources : Sci-NewsCiel & Espace

La disparition des dinosaures est aujourd’hui mieux expliquée
Notez cette actu