in

À Chicago, un algorithme prédictif a permis de diminuer d’un tiers les fusillades !

Crédits : Flickr

L’algorithme prédictif utilisé par la police de Chicago semble porter ses fruits puisque le nombre de fusillades a baissé de 39 % durant les six premiers mois de l’année dans les zones concernées !

La troisième ville des États-Unis s’est dotée récemment d’un algorithme prédictif très élaboré en vue de faire baisser drastiquement les statistiques de la criminalité. Nous n’en sommes pourtant pas à la technologie présentée dans le film Minority Report (2002) incarnée par des humains mutants, les précogs, qui peuvent prédire les crimes à venir grâce à leur don de prescience. Cependant, l’algorithme en question semble très performant.

L’agence de presse Reuters avance en effet de nombreux chiffres tous plus impressionnants les uns que les autres. Dans le septième district de la ville de Chicago, les fusillades ont baissé de 39 % entre janvier et juillet 2017 ! Le taux de meurtres a également été réduit à raison de 34 %. Il existe trois autres districts pour lesquels cette technologie est effective et les taux de fusillades ont baissé de 15 à 29 % dans ces zones. Le nombre de meurtres a quant à lui fait l’objet d’une baisse de 9 à 18 %.

Il faut tout de même nuancer ces résultats qui paraissent spectaculaires, car la ville de Chicago dans son ensemble a accusé une augmentation de 3 % du nombre de meurtres. Quoi qu’il en soit, la police de la ville semble faire confiance à ce dispositif qui aura tout de même coûté la coquette somme de six millions de dollars, un coût qui s’explique par l’utilisation de plusieurs techniques.

Il y a donc le HunchLab, un programme de prédiction policier créé par l’entreprise Azavea et en provenance de Philadelphie. Il combine les données liées au crime en incluant des facteurs comme le placement des entreprises locales, la météo et des informations socioéconomiques. Cela permet aux forces de police de savoir où déployer les ressources et comment. La base de données Strategic Subject’s List développée par l’Institute of Technology de l’Illinois est une liste d’individus qui pourraient prendre part à une fusillade. Les officiers se montrent peu bavards concernant la manière dont tout est compilé, mais ils indiquent que l’algorithme se base en tout sur huit facteurs tels que l’appartenance à un gang et des arrestations liées aux drogues. Ce dernier assigne ensuite un chiffre allant de 0 à 500 à ces personnes (500 indiquant un risque maximal de violence). Enfin, les forces de l’ordre s’en remettent aussi au système de détection de ShotSpotter Inc (SSTI.O) qui utilise des détecteurs de coups de feu. La police n’a pas souhaité communiquer sur le nombre d’appareils de ce type installés dans le septième district.

C’est donc dans des quartiers généraux au sud de la ville que des officiers scrutent de grands écrans où l’algorithme prédit de futurs crimes. « Nous ne disons pas que nous pouvons prédire où la prochaine fusillade va se dérouler. Ce sont juste des outils et ils ne vont pas remplacer d’officiers », relativise Jonathan Lewin qui dirige les services techniques de la police de Chicago.

Les forces de l’ordre devront travailler sur l’évolution des chiffres sur le long terme et effectuer des comparaisons régulières avec ce qu’il se passe dans d’autres villes américaines. En effet, le même dispositif (ou assimilé) est utilisé dans des cités telles que San Francisco, Denver, Philadelphie, Milwaukee ou encore Washington D.C.

Sources : ReutersSiècle Digital

À Chicago, un algorithme prédictif a permis de diminuer d’un tiers les fusillades !
Notez cette actu