in

La première voiture de police autonome patrouillera bientôt à Dubaï

Crédits : Otsaw Digital

La première voiture de police autonome devrait normalement patrouiller à Dubaï d’ici la fin de l’année. De petits véhicules autonomes équipés de scanners lasers, de caméras 360° et thermiques auront pour charges de surveiller les rues et de sévir à l’occasion.

C’est l’annonce faite par les officiels de la ville cette semaine. Conçus par l’entreprise singapourienne OTSAW Digital, des véhicules autonomes baptisés O-R3 de la taille de petites voitures électriques patrouilleront dans les rues de Dubaï d’ici la fin de l’année accompagnés de drones de surveillance. Ces nouvelles recrues n’auront pas pour objectif de remplacer les policiers en chair et en os, mais plutôt de les seconder. Équipés de capteurs et d’une caméra capable de filmer à 360 degrés, le tout couplé à un logiciel de reconnaissance faciale, ces petits véhicules robots auront la lourde charge de repérer les fugitifs et indésirables. Le véhicule est également équipé d’une image thermique et d’un lecteur de plaque d’immatriculation. Des sortes d’appoints aux agents sur le terrain qui pourront alerter le poste de commandement central en cas d’infractions, le tout via une application mobile.

Les véhicules pourront ainsi fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et même se recharger toutes seules. Rangés à l’arrière de la voiture, les drones seront quant à eux capables de se déployer automatiquement pour poursuivre les cibles suspectes détectées par la voiture. Il sera capable de voler au-dessus des toits, des routes, des ponts, dans les ruelles inaccessibles et même au-dessus de la foule pour poursuivre les suspects. Si la voiture de police autonome ne peut rouler au-dessus de 15 km/h, le drone peut quant à lui atteindre les 45 km/h, soit la vitesse maximale atteinte par Usain Bolt.

OTSAW Digital avait déjà introduit le premier robot agent de police de la ville le mois dernier, affecté à la surveillance des attractions touristiques. Ce robot baptisé « RoboCop » parle deux langues (anglais et arabe), mais devrait bientôt en parler quatre selon les responsables. Ce n’est peut-être ici qu’une première étape vers de véritables Robocop comme dans les films. La ville prévoit en effet de composer à 25 % ses effectifs de robots, des voitures autonomes aux androïdes à l’horizon de 2030.

Source

La première voiture de police autonome patrouillera bientôt à Dubaï
Notez cette actu