in

La division Science de la Maison Blanche a rendu l’âme

Crédits : Wikimedia Commons

Nous le savions depuis son élection : le nouveau président américain ne porte pas la science dans son cœur. En effet, de nombreuses déclarations et décisions l’ont déjà prouvé. Coup de tonnerre il y a quelques jours : le bureau de la Maison-Blanche dédié à la Science a été déserté par ses occupants.

Il est vrai que le président avait créé la polémique en nommant deux climatosceptiques à deux postes clés en matière d’écologie dès son arrivée, à savoir Scott Pruit pour l’Agence américaine de protection de l’environnement et Rick Perry en tant que Secrétaire de l’énergie.

Ces décisions avaient alors créé un véritable vent de panique chez les climatologues, ces derniers ayant pris la décision de copier leurs précieuses données accumulées pendant des décennies afin de les sécuriser. Citons également le Jour pour la Terre né aux États-Unis le 22 avril 2017, une marche citoyenne pour les sciences en protestation face l’administration Trump.

Le dernier coup de tonnerre a eu lieu le 30 juin 2017 à la Maison-Blanche. La division des sciences de l’Office of Science and Technology Policy de la Maison-Blanche (OSTP) a fermé ses portes. Avant cela, ils étaient encore trois fonctionnaires rescapés de l’ère Obama, mais leur bureau est désormais aussi vide qu’un puits asséché !

L’Office of Science and Technology Policy de la Maison-Blanche lancé en 1976 avait pour vocation de conseiller le président des États-Unis à la fois sur les questions technologiques et scientifiques. Au temps d’Obama, ce bureau comptait entre cinquante et soixante employés.

Du côté de l’administration Trump, la décision a été prise de conserver seulement 35 employés au sein de l’OSTP et de fermer la division Science. Il faut savoir que l’OSTP compte trois autres divisions ayant été conservées relatives à la sécurité nationale et aux affaires internationales, à l’énergie et à l’environnement ainsi qu’à la technologie et à l’innovation.

La liquidation de la division Science de l’OSTP est une énième preuve du mépris de Donald Trump pour tout ce qui s’approche plus ou moins d’une vérité obtenue de manière scientifique. Le dernier fait d’armes du président allant dans ce sens est le récent retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Sources : MashableLibération