in ,

Un vaisseau spatial conçu pour l’exploitation des astéroïdes

Alors que nous parlons de plus en plus souvent de l’exploitation minière d’astéroïdes, un concept s’y rapportant a été imaginé récemment : il s’agit de l’Oxyde, une sorte de vaisseau spatial transportant des robots astronautes !

La société Planetary Resources désire se donner les moyens d’atteindre la ceinture d’astéroïde principale située entre Mars et Jupiter pour 2025, affichant clairement sa volonté de se lancer dans l’exploitation minière interstellaire. De son côté, le Luxembourg a récemment laissé entendre qu’exploiter les astéroïdes ne sera pas facile, notamment pour des raisons judiciaires.

Cette fameuse ceinture d’astéroïdes est également l’objet d’un concept imaginé par l’inventeur québécois Charles Bombardier et Martin Rico, un designer argentin. Baptisé Oxyde, le projet prend la forme d’un module ou vaisseau spatial qui pourrait également s’occuper d’astéroïdes plus proches de la Terre et de la Lune.

Il s’agit de transporter des robots humanoïdes tels que les Robonaut 2 de la NASA. Étudié pour ne jamais retourner sur Terre, le module resterait dans l’espace tout au long de sa durée de vie utile après avoir été initialement propulsé par un lanceur super-lourd de type Ariane 5.

(Crédit image : Imaginactive)

L’Oxyde serait alors équipé d’une fusée chimique assez performante pour atteindre la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter. Ensuite, les Robonauts se lanceraient dans la prospection des astéroïdes les plus fournis en métaux.

(Crédit image : Imaginactive)

Le vaisseau étant limité en carburant pour le trajet retour, celui-ci ne pourra pas atteindre des astéroïdes trop massifs, mais une solution de ravitaillement en carburant sur place pourrait être imaginée. En effet, il est question de tracter un astéroïde et de le rapprocher de la Terre, puis de le placer en orbite. Une fois l’opération effectuée, un équipage humain pourrait prendre la place des Robonauts et démarrer l’exploitation minière.

Évidemment, ce projet n’en est qu’au stade du design, mais pourrait susciter un intérêt futur, qui sait ?

Sources : ImaginactiveArtStation