in ,

Cette machine trie les tomates à une cadence extrême !

(Crédit image : Tomra)

L’agriculture industrielle et toute la filière de l’agroalimentaire usent de moyens assez incroyables pour satisfaire une clientèle toujours exigeante. La preuve en est avec cette machine qui se passe par définition de l’intervention de l’homme. Cette dernière a pour mission de trier les tomates en éliminant toutes celles ayant ne serait-ce qu’un petit défaut.

Selon le schéma productif, produire des fruits et légumes à une échelle industrielle nécessite une utilisation massive de produits chimiques (pesticides, herbicides et insecticides), mais également une utilisation des OGM, des semences hybrides F1 etc. Cependant, une fois la récolte effectuée, il faut conditionner et commercialiser le tout et c’est ici qu’interviennent les machines.

Parmi ces machines, il y a le Sentinel II de chez Tomra utilisé pour diverses applications de tri alimentaire et plus particulièrement en ce qui concerne les tomates, les pêches et les pommes de terre. Comme le montre la vidéo à visionner en fin d’article, l’efficacité est incroyable. Cependant, la machine ne trie pas seulement les tomates potentiellement pourries, mais également celles ayant des traces de vert et d’autres défauts jugés indésirables.

« Le Sentinel II booste encore plus le rendement habituel observé dans l’industrie ! », peut-on lire sur la fiche produit du site de la marque.

Le but est clairement de présenter un produit parfait à la commercialisation, c’est pourquoi sur les étals des supermarchés, chaque tomate à une forme parfaite et une couleur irréprochable. Il faut également savoir que l’histoire se répète pour l’intégralité des fruits et légumes. Nous sommes en droit de nous poser la question du gaspillage qui est une des dérives des activités liées à l’industrie agroalimentaire et il faut croire que ce type de machine y contribue fortement !

La machine Sentinel II détecte les tomates comportant un défaut par le biais de caméras optiques, puis les élimine en actionnant des pales nommées « doigts éjecteurs » empêchant alors leur poursuite dans le circuit comme le montre le schéma visible ci-dessous.

(Crédit image : Tomra)

La machine, présentée comme une solution de tri alimentaire économique, se passe donc de l’intervention humaine et pour cause, suivant les réglages, celle-ci est capable de trier 40 à 200 tonnes de légumes par heure. Aucun humain ne pourrait suivre une telle cadence.

Une petite démonstration ?

Sources : GeekologieUberGizmo

Cette machine trie les tomates à une cadence extrême !
Notez cette actu