in

Cancer : un simple test sanguin pourrait permettre un diagnostic précoce de la maladie

Crédits : iStock

Dans une étude récente, des chercheurs assurent qu’un simple test sanguin pourrait prédire l’apparition de n’importe quel cancer. Cette avancée potentiellement majeure permettrait un diagnostic précoce de la maladie et donc un taux de rémission plus élevé.

Une étude récente publiée dans The British Journal of Medical Practice suggère qu’un simple test sanguin pourrait détecter la présence ou prédire l’apparition de n’importe quel type de cancer. La méthode est prometteuse : pour les chercheurs, de nombreuses personnes pourraient être alors diagnostiquées jusqu’à trois mois plus tôt. Un taux élevé de plaquettes sanguines serait en effet lié à l’augmentation du risque de cancer sous toutes ses formes chez un individu, c’est pourquoi les chercheurs exhortent les médecins généralistes à envisager un diagnostic de cancer chez des patients atteints de thrombocytose inattendue (une anomalie caractérisée par un trop grand nombre de plaquettes produit dans le sang) afin de permettre un diagnostic plus précoce de la maladie.

« Nos recherches montrent que la thrombocytose est étroitement liée au cancer, en particulier chez les hommes. Ces liens sont beaucoup plus forts que la découverte de grosseurs dans le sein pour le cancer chez la femme. Il est désormais crucial d’étendre le dépistage du cancer à la thrombocytose. Cela pourrait sauver des centaines de vies chaque année », explique Willie Hamilton, un autre chercheur de l’université d’Exeter au Royaume-Uni.

Pour en arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont analysé 31 261 patients ayant un fort taux de plaquettes sanguines (thrombocytose) et 7 969 dossiers de patients dont le nombre de plaquettes était normal. Ils ont alors constaté que 11,6 % des hommes atteints de thrombocytose ont été diagnostiqués cancéreux durant l’année contre 4,6 % pour les autres. Pour les femmes, le cancer s’est développé chez 6,2 % de celles atteintes de thrombocytose contre 2,2 % pour les autres. Si un deuxième nombre élevé de plaquettes est enregistré dans les six mois, ces risques sont encore plus élevés : 18, % pour les hommes et 10,1 % pour les femmes.

D’autre part, les chercheurs rapportent que les cancers des poumons et du colorectal sont les deux types de tumeurs les plus communément liés à la thrombocytose. Il est à noter qu’un tiers des patients atteints de l’un ou l’autre de ces cancers ne présentait aucun autre symptôme de la maladie en dehors de la thrombocytose. Celle-ci pourrait donc être une indicatrice très importante à l’avenir pour les cas où le cancer ne serait pas repéré assez tôt.

Pour les chercheurs, cette nouvelle méthode pourrait sauver des centaines de vie chaque année. Un diagnostic précoce permet en effet d’augmenter les chances de survie dans tous les types de cancer. Et c’est un simple test sanguin qui pourrait faire la différence.

Source

Cancer : un simple test sanguin pourrait permettre un diagnostic précoce de la maladie
Notez cette actu

Written by Brice Louvet

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pourquoi la neige est-elle blanche ?

Comment les agences spatiales tentent d’éviter la contamination interplanétaire