in

La Terre et la Lune vues depuis les anneaux de Saturne

Crédits : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

C’est depuis un tout nouveau point de vue privilégié que la NASA nous propose d’admirer notre belle Terre accompagnée de sa Lune grâce à une image capturée par la sonde Cassini au cœur des anneaux de Saturne.

C’est le 12 avril dernier, à quelques 1,4 milliard de kilomètres de la Terre (au cœur des anneaux de Saturne) que la sonde Cassini a capturé cette image exceptionnelle nous montrant en tout petit la Terre et la Lune. Bien que ce soit bien trop petit pour être vu sur l’image, la partie de la Terre qui faisait face à Cassini au moment de la capture de la photo était le sud de l’Océan Atlantique selon la NASA. La Lune n’est visible que dans la version zoomée de l’image, sur la gauche de notre planète brillante.

L’image zoomée. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Ce samedi 22 avril 2017, le coup d’envoi de son « Grand finale » (comme l’appelle la NASA) a été donné. Il s’agira d’une série de 22 plongeons dans l’espace inexploré des anneaux de Saturne, une mission de vingt ans qui s’achèvera le 15 septembre prochain, lorsque la sonde plongera dans l’atmosphère de la planète aux anneaux pour y brûler. Depuis 2016, la sonde Cassini fait des approches de plus en plus précises et passe régulièrement entre les anneaux de Saturne. « Quelle fin spectaculaire pour une mission spectaculaire », déclarait récemment Jim Green, directeur du Planetary Science Division de la NASA, au cours d’une conférence de presse.

Cette fin de vie devrait réserver des surprises aux scientifiques, la sonde s’aventurant là où aucun objet terrestre n’est allé auparavant. « Le Grand Finale est une toute nouvelle mission. Nous allons là où nous n’avons jamais été avant… et je pense que certaines des plus grandes découvertes peuvent provenir de ces orbites finales », explique de son côté Linda Spilker, scientifique du projet Cassini au JPL. En septembre, ce sera la fin d’une grande mission une fois la sonde se sera incinérée pour ne pas qu’elle contamine Encelade ou Titan, deux lunes prometteuses.

Notez cet article