in

Comprendre le désastre de l’huile de palme quelques minutes !

L’huile de palme est connue pour contenir des graisses saturées augmentant les risques cardiovasculaires. Au delà de ces considérations relatives à la santé, ce produit aujourd’hui omniprésent dans diverses industries pose de nombreuses questions sociales et environnementales.

Il y a une vingtaine d’années, l’huile de palme n’était pas tellement présente dans l’industrie. En 1995, 15,2 millions de tonnes étaient produites dans le monde contre 60 millions de tonnes en 2015. Cette forte augmentation est une volonté des industriels puisque cette matière première s’avère être très bon marché. L’huile de palme entre dans la compositions de multiples produits alimentaires (biscuits, pâte à tartiner, plats préparés), cosmétiques (dentifrices, shampoing), ainsi que dans l’élaboration de bio-carburants.

L’huile de palme est devenue une matière controversée depuis quelques années et de nombreuses ONG dénoncent les dérives concernant l’environnement et les populations. La courte vidéo visible en fin d’article issue de la collaboration entre l’ONG Greenpeace et le quotidien Le Monde résume assez bien la situation actuelle.

L’huile de palme provient de la pulpe des fruits du palmier à huile. Ces palmiers abondamment cultivés sont responsables de 40 % de la déforestation à l’échelle mondiale, principalement en Indonésie et en Malaisie, les deux pays les plus producteurs. Cette déforestation massive a des conséquences sur la biodiversité car en effet, de nombreux animaux sauvages se retrouvent dépossédés de leur habitat naturel. La victime la plus célèbre de l’huile de palme est l’orang-outan, qui s’est tout simplement retrouvé menacé d’extinction.

L’environnement est gravement touché. La déforestation est orchestrée par la culture sur brulis, une technique de défrichement et de fertilisation par le feu fréquemment utilisée en milieu tropical. En réalité, celle-ci détruit les sols et les écosystèmes, tout en causant d’importantes pollutions. Les populations sont d’ailleurs directement impactées par les fumées toxiques de ce moyen de déforestation. En 2015, on estime que 100 000 personnes seraient mortes prématurées en Asie du Sud-Est pour cette raison.

Les populations locales sont également touchées par des violations des droits de l’homme. Des fermiers sont régulièrement victimes d’expropriations de terres, se retrouvant sans ressources et parfois même assassinées lorsque ces derniers ne se laissent pas faire.

La véritable solution serait de ne plus consommer les produits contenant de l’huile de palme mais l’étiquetage doit encore faire des progrès, tout comme les états. La France et l’Allemagne se sont engagés à utiliser 100% d’huile de palme issue de productions durables d’ici à 2020, tandis qu’un débat au Parlement Européen a eu lieu le 3 avril 2017. Cependant, les grands industriels ne sont que très peu remis en cause tandis que la responsabilité est également citoyenne.

Voici la courte vidéo expliquant le problème de l’huile de palme :

Sources : Le MondeKonbini

Comprendre le désastre de l’huile de palme quelques minutes !
Notez cette actu