,

Un volcan russe se réveille après 250 ans de sommeil

Capture vidéo Youtube

La dernière fois que le volcan Kambalny a fait éruption, les États-Unis n’existaient pas. La semaine dernière, après un sommeil de 248 ans, le volcan russe est entré en éruption et a surpris les scientifiques.

Au sud de la péninsule de Kamtchatka, en Russie, une région de la taille de la Californie abrite plus de 300 volcans et la plus grande concentration au monde de volcans actifs. On y trouve le Kambalny, haut de 2 156 mètres et composé de cinq grands cratères. Selon les rapports, la dernière activité de ce volcan remonte à 1769, alors que Catherine II (la Grande Catherine) était impératrice de toutes les Russies (de 1762 jusqu’à sa mort en 1796). Sa dernière forte activité remonte à l’an 1350.

Après un sommeil qui aura donc duré 248 ans, le volcan Kambalny s’est réveillé ce 24 mars 2017 projetant des cendres à sept kilomètres d’altitude. « C’est le premier événement volcanique sérieux à Kambalny dans l’histoire moderne des observations scientifiques », déclare Olga Girina, responsable de l’Équipe d’intervention d’éruption volcanique de Kamtchatka (KVERT). Cette équipe en place depuis 1993 observe l’activité volcanique de la région et « rien ne montrait une éventuelle éruption du Kambalny », ajoute Olga Girina à l’agence de presse russe TASS.

L’absence de données historiques d’observation laisse place à l’incertitude quant à l’attitude du volcan au cours de ces prochains jours. « C’est une pure surprise pour nous. Nous continuons le suivi et l’analyse des menaces possibles à mesure que les données entrent. Il n’y a aucune expérience d’observation ou de comment il s’est comporté précédemment. Il a été silencieux pendant plusieurs centaines d’années, s’est réveillé et maintenant nous pouvons simplement observer comment il fonctionne », poursuit la scientifique.

Un jour après le début de l’éruption, le satellite Terra de la NASA a capturé une image du volcan et de son panache qui s’étirait sur environ 100 kilomètres vers le sud-ouest selon le Earth Observatory de la NASA. Voici la photo en question :

Crédit : Earth Observatory/NASA

Et voici ce que cela donne en vidéo :