in

Voici Cycler, un concept de vaisseau pour la conquête spatiale

Crédits : iStock

À l’heure où la conquête spatiale fait souvent la une de l’actualité scientifique, il est intéressant de se pencher sur certains concepts. Voici celui d’un engin spatial destiné à faire la navette entre la Terre et la Lune dans un premier temps, avant d’être potentiellement utilisé dans le cadre de la colonisation de Mars.

Tout d’abord, il est indispensable de noter que ce concept s’inspire largement du vaisseau spatial Aldrin Mars Cycler, pensé dans les années 1980 par l’astronaute américain Buzz Aldrin. Cet homme avait fait partie de l’équipage d’Apollo 11, la mission durant laquelle des hommes se sont posés sur la Lune pour la première fois le 20 juillet 1969.

Selon le site Imaginactive de l’inventeur québécois Charles Bombardier, il s’agit « d’imaginer à quoi un vaisseau spatial comme celui-ci ressemblerait s’il était construit avec la technologie d’aujourd’hui. Par conséquent, le Cycler utiliserait les technologies développées par Bigelow Aéronautique, Masten Space Systems et SpaceX, entre autres. »

La partie la plus imposante du Cycler serait occupée par des modules gonflables B330 de Bigelow Aerospace, formant une sorte de colonne de trois wagons spatiaux reliés par des modules d’interface (IM) qui intégreraient chacun des connecteurs de tubes latéraux « Jefferies ». Les IM permettraient un déplacement aisé entre chaque wagon et faciliteraient la connexion avec d’autres engins ainsi que l’accès à l’extérieur du vaisseau. Deux autres modules seraient également présents sur les côtés afin de servir de refuge, de stockage de véhicule d’urgence, mais surtout, de centre de commandement.

À l’arrière des trois modules B330, il y a une soute à ciel ouvert d’une centaine de pieds de long destinée à sécuriser la cargaison de lanceurs tels que le Falcon Heavy de Space X ou le New Glenn de Blue Origin. Le Cycler se placerait alors à la même orbite que les lanceurs et un bras robotique de type Canadarm 2 pourrait décharger la cargaison.

Il ne serait pas seulement destiné au transport de matériel, il s’agirait également de faire du tourisme spatial. Un seul Cycler pourrait contenir une douzaine de passagers, vraisemblablement des touristes de l’espace en voyage quelques jours autour de la Lune. Néanmoins, un tel concept pourrait à terme être utilisé pour la conquête spatiale comme pour coloniser la planète Mars.

Sources : ImaginactiveForbes

Notez cet article