in

Des fortifications datant de “l’Âge Sombre” découvertes en Écosse

Ces sont ces symboles pictiques sculptés à Trusty's Hill qui ont incité les archéologues à étudier le site / Crédits : DGNHAS / CDDV

C’est peut-être le cœur d’un royaume datant de l’Âge Sombre qui a été découvert dans le sud de l’Écosse à la suite de l’étude de diverses gravures et sculptures laissées par le peuple picte.

Un livre appelé « The Lost Dark Age Kingdom of Rheged » et récemment publié raconte la découverte par inadvertance de fortifications datant d’environ 600 après J-.C. sur la Trusty’s Hill près de Galloway, en Écosse. Une découverte réalisée dans le cadre du Galloway Picts Project lancé en 2012 pour étudier les gravures laissées par le peuple picte qui a vécu en Écosse jusqu’au début de l’époque médiévale avant d’être absorbé par d’autres cultures gaéliques. L’Âge Sombre, ou Dark Age, est une époque du début du Moyen Âge entre 500 et 1 000 après J-.C.

C’est l’entreprise privée GUARD Archaeology qui a commencé les travaux d’excavation en 2012 et les archéologues ont alors découvert des fortifications de bois et de pierres ainsi qu’une salle royale et un atelier de forgeron. Selon les archéologues, la structure est ce qu’on appelle un « nucleated fort », un bastion à partir duquel la royauté gouvernait la campagne environnante. Selon eux, cet endroit était probablement le centre d’un royaume perdu appelé Rheged qui dominait dans le nord de la Grande-Bretagne jusqu’au septième siècle.

Crédits : DGNHAS / CDDV

« Les personnes qui vivaient sur la Trusty’s Hill n’étaient pas engagées dans l’agriculture elles-mêmes », commente Christopher Bowles, archéologue sur le projet et coauteur du livre. « Au lieu de cela, toute la richesse de ce bastion était fondée sur le contrôle de l’agriculture, de l’élevage et de la gestion des ressources naturelles locales comme les minéraux ou le bois. Le contrôle était maintenu en liant les personnes de ces terres et des districts au-delà du bastion royal avec des cadeaux, des dons et des promesses de protection en temps de guerre », ajoute-t-il.

Ce fort a été détruit par le feu au cours du septième siècle d’après les archéologues qui précisent que leurs analyses démontrent que cette destruction était délibérée, probablement par une force ennemie.

Source

Des fortifications datant de “l’Âge Sombre” découvertes en Écosse
Notez cette actu