in ,

Le 5 février prochain, Jean-Luc Mélenchon va réaliser un meeting en tant qu’hologramme

Crédits : Wikipédia / Place Au Peuple

Le thème de la technologie prend une place de plus en plus importante dans la vie politique mondiale, parfois même au point de devenir un argument de campagne. Et lors d’une conférence de presse, le leader de « la France insoumise », Jean-Luc Mélenchon, a d’ailleurs décidé d’en surprendre plus d’un en utilisant la technologie holographique.

Utiliser des hologrammes n’est pas nécessairement nouveau dans le monde politique. On note notamment l’exemple indien, le Premier ministre Narendra Modi ayant été le premier à l’utiliser pour organiser 3500 meetings en l’espace de quarante-cinq jours et être ainsi simultanément présent à 126 endroits à la fois. Il enregistrait simplement son discours en studio et son hologramme s’affichait en direct dans plusieurs villes à travers le pays. On peut aussi donner l’exemple du Prince Charles qui est intervenu en 3D lors d’une conférence sur l’énergie à Abou Dabi en 2008 ou Al Gore et son discours de 2009 en hologramme pour le concert Live Earth qui se tenait à Tokyo.

Mais le candidat à la présidentielle à la tête de « la France insoumise », Jean-Luc Mélenchon, a une tout autre ambition qu’il n’a pas manqué de partager lors d’une conférence de presse le jeudi 12 janvier 2017 : être présent physiquement à Lyon et apparaître en hologramme à Paris le 5 février 2017. Il a expliqué vouloir faire appel « à l’esprit des sciences et du partage par cette réunion publique holographique » et déclare non sans fierté que « vous allez assister au premier meeting holographique en direct du monde ».

Le jour qui précédait la conférence de presse, il avait d’ailleurs annoncé mystérieusement devant le Sénat sa volonté d’utiliser de nouvelles méthodes de communication en ajoutant : « j’ai encore sous le pied deux ou trois ruses de campagne qui vont vous laisser scotchés. Je vais annoncer un événement d’un genre unique ».

Bastien Lachaud, responsable des événements de la campagne du candidat, rappelle que « Jean-Luc Mélenchon a toujours été à la pointe sur les questions technologiques, il a été l’un des premiers hommes politiques à avoir une page sur le Minitel, à utiliser un blog, est innovant avec sa chaîne YouTube ». Il a aussi avoué au HuffingtonPost « ne pas vouloir entrer dans les détails » sur ce projet d’hologramme en collaboration avec « des prestataires français ». On se demande donc encore comment ils vont utiliser cette technologie qui ne permet pas encore d’utiliser de « vrais » hologrammes, le tout reposant souvent sur une projection réalisée dans une salle sombre et sur un tissu fin.

Le 5 février, une date qui tombe à pic ?

Grâce à ce projet d’hologramme, Jean-Luc Mélenchon veut montrer que « tout le monde peut circuler, même sans y être ». Une phrase qui rappelle sans équivoque son opposition avec les idées défendues par le parti de Marine Le Pen qui lance d’ailleurs sa campagne à Lyon… le 5 février ! Simple coïncidence ? Hasard du calendrier ? On en doute, mais ce ‘hasard’ et surtout ce meeting holographique n’auront en tout cas pas manqué d’amuser les internautes sur Twitter.

Crédits : Capture Twitter / Ornikkar
Crédits : Capture Twitter / Karim_Boukercha
Crédits : Capture Twitter / Jean-Moundir

Crédits : Capture Twitter / Le Lab

Sources

Le 5 février prochain, Jean-Luc Mélenchon va réaliser un meeting en tant qu’hologramme
Notez cette actu