in

Un nouveau type de tremblements de terre décelé en Californie

Crédits : United States Geological Survey

En Californie, des sismologues ont découvert que certains tremblements de terre peuvent se produire plus profondément que prévu sous la surface terrestre. Une découverte qui modifie leur compréhension du comportement sismique et des risques potentiels.

Les sismologues ont longtemps cru que les tremblements de terre se produisaient à moins de 20 kilomètres sous la surface terrestre, dans la croûte rocheuse de la planète. Mais de nouvelles recherches suggèrent que des séismes plus profonds pourraient se produire dans le manteau supérieur, une zone où la roche est si chaude qu’elle se déplacerait à la manière d’un miel très dur.

Trois scientifiques de Caltech, à Pasadena, ont étudié les données recueillies au cours des six derniers mois par les capteurs sismiques installés à Long Beach, le long de la faille de Newport-Inglewood, qui passe sous une bande densément peuplée du sud de la Californie. Jean Paul Ampuero, l’un des trois auteurs de cette étude publiée jeudi dans la revue Science, a expliqué que la faille, et d’autres, comme la faille de San Andreas, pourraient engendrer des tremblements plus puissants que prévu. Profondément encrés sous la surface, ils seraient alors difficilement détectables par des capteurs sismiques classiques.

Jusqu’à présent, seuls de petits tremblements de terre profonds ont été détectés, plafonnant à une magnitude 2 sur l’échelle de Richter. Par conséquent, il est également possible que ces petits tremblements se cantonnent à de faibles magnitudes et ne contribuent pas à rendre les séismes “de surface” plus dévastateurs. Le rapport décrit également un quadrillage des mini-tremblements en zone profonde, dispersés loin les uns des autres, et ne se liant pas de manière à engendrer un plus gros tremblement de terre.

Les chercheurs préviennent que ces nouvelles découvertes ne sont pas nécessairement alarmantes, et ne prouvent pas que la faille de Newport-Inglewood soit capable d’atteindre des magnitudes de 7 ou 8 sur l’échelle de Richter. La lecture des données suggère en effet que ces mini-tremblements restent pour le moment piégés en profondeur sous le manteau, incapables de pénétrer à la surface. De nouvelles mesures seront néanmoins nécessaires pour approfondir nos connaissances.

Rappelons que la région de Long Beach fut dévastée en 1933 par un violent tremblement de terre de magnitude 6,3 sur l’échelle de Richer, faisant au total 120 victimes.

Source

Un nouveau type de tremblements de terre décelé en Californie
noté 1 - 1 vote[s]