in

En cas de super-éruption, nous n’aurons qu’un an pour nous préparer

Crédits : Capture vidéo

Si dans un futur plus ou moins proche, la Terre devait connaître l’éruption d’un super volcan d’une ampleur telle qu’elle devrait détruire la vie sur Terre, l’information devrait parvenir aux volcanologues environ un an avant. Sympa.

Avant de mettre potentiellement fin à toute forme de vie sur Terre, une éruption d’un super volcan, comme celui de Yellowstone, aux États-Unis, préviendrait de son imminence environ un an plus tôt. Cette “gentillesse” nous est rapportée par des chercheurs de l’Université Vanderbilt, aux États-Unis, qui ont procédé à l’analyse microscopique des cristaux de quartz dans la pierre ponce du tuf de Bishop, en Californie de l’Est. Cette région avait été frappée par une éruption qui a formé la caldeira de Long Valley il y a quelque 760 000 ans.

Comme l’explique le chercheur Guilherme Gualda, de l’Université Vanderbilt, sur le site de l’Université, “tandis que les corps magmatiques existent pendant des centaines ou même des milliers d’années, il est prouvé que le processus de décompression (lors duquel se forment des bulles de gaz, d’où la force de l’éruption) commence au moins un an avant l’éruption“. En étudiant les extrémités des cristaux de quartz, les chercheurs ont déterminé que la période de croissance des extrémités varie généralement entre une minute et 35 ans, et est 70% du temps estimée à un an.

Ces extrémités des cristaux de quartz s’accroissent donc à l’approche d’une éruption, et observer une croissance rapide des extrémités montre que le super volcan est passé de l’état pré-éruptif à l’état d’éruption. De nouvelles expériences seront à réaliser pour connaître les autres indices d’une éruption imminente. Mais cette étude montre que ces indices seront détectables environ un an avant l’éruption, et s’affineront à mesure que l’éruption se rapproche.

Source

En cas de super-éruption, nous n’aurons qu’un an pour nous préparer
Notez cette actu